Arts + Culture | Literature & Theatre
Share
Print article

Comment

Interview: Nicolas Grenier

Laura Griffin - 02/07/13 - www.MyFrenchLife.org

Pourriez-vous vous décrire avec trois adjectifs ?

Brillant, souriant, insouciant.

Quels sont vos centres d’intérêt en dehors de la poésie ?

J’adore les promenades dans les rues, seul ou au bras d’une femme, et découvrir le monde.

Pourquoi aimez-vous tellement la poésie ? D’où vient votre passion ?

La poésie, c’est jouer avec le langage, les mots et les sons. C’est un hobby, comme faire un footing au bois de Boulogne, ou se rendre à la messe le dimanche matin avec les grands-parents.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Ce qui m’inspire, c’est le beau visage d’une femme et la course des nuages.

Comment décririez-vous votre recueil intitulé “Quant à Saint-Germain-des-Prés” ?

Le livre se déroule à Saint-Germain-des-Prés, et j’ai écrit ça pour tout le monde, les enfants et les grands enfants.

Pourquoi avez-vous choisi d’écrire vos poèmes sous la forme du tanka ?

Le tanka est une forme de poésie japonaise, médiévale et sacrée. Saint-Germain-des-Prés apparaît comme un quartier religieux et historique. Il fallait improviser cette rencontre, entre d’un côté l’esprit de Kyoto, de l’autre Paris.

Vous enseignez à l’Ecole Centrale de Paris. Comment travaillez-vous ? Pour l’écriture de vos poèmes et dans votre façon d’enseigner ?

Oui, je note parfois dans un carnet des idées, bonnes ou mauvaises. En classe, j’enseigne avec beaucoup d’humour. De toute façon, les élèves sont plus intelligents que moi, j’essaie d’être à la hauteur.

Laura Griffin - 02/07/13 - www.MyFrenchLife.org

Et pour finir, votre liste de choses préférées

Quel est votre poète francophone préféré ?

C’est un poète vivant que je respecte, Jude Stefan, il évoque la mort, les femmes et les fleurs. Il a été professeur de français, de latin et de grec, son visage a l’air drôle et sympathique.

Quel est votre poème préféré ?

“L’amoureuse” de Paul Eluard, c’est un poème magnifique de 1923. Parce qu’il parle de l’amour, d’un amour. En lisant un poème, nous pouvons comprendre le sens d’une vie.

Quel est votre quartier ou votre arrondissement parisien favori ? Pourquoi ?

Saint-Germain-des-Prés, c’est un sujet de roman policier comme Venise, mais j’adore le 20e, car c’est le dernier arrondissement de Paris, l’architecture, la nature et les voitures y sont formidables !

Quel est votre endroit préféré à Paris où vous aimez vous détendre ? Où vous aimez célébrer un grand événement ?

J’apprécie le bar de l’hôtel Bel Ami. Le silence est magnifique, les couleurs brillent dans les yeux et une télévision diffuse des images en noir et blanc. A Paris, pour fêter un événement, chaque endroit est splendide !

Quelle est votre bibliothèque ou librairie préférée à Paris ?

La librairie Bookstorming à la Fondation Antoine de Galbert reste un endroit merveilleux. Beaucoup de livres d’arts, j’adore l’art. Quand je quitte la librairie, le port de l’Arsenal est là, l’eau et les bateaux. A l’horizon, la place de la Bastille et à gauche, timidement, l’île Saint-Louis.

 

Titre : Quant à Saint-Germain-des-Prés, trente et un tanka sur la main d’après.
Auteur : Nicolas Grenier – Etude : Nathanaël Gobenceaux.
Editeur : Editions du Tanka Francophone.
ISBN : 978-2-923829-00-5 – Se procurer le livre : ventes@revue-tanka-francophone.com

Merci Nicolas pour l’interview que vous avez accordé à Ma Vie Française™. Nous sommes heureux de vous avoir rencontré et d’avoir fait la connaissance avec votre poésie.

Image credits: Myriam Thibault


Join the conversation

0 Comment

You must be logged in to post a comment.

If you are not a member click here to signup now