Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Interview de Sophie Lellouche, la réalisatrice française de Paris-Manhattan

8264865095_6ca085f5d3_b

This interview is in French. Click here to read it in English.

Personnel

Décrivez-vous en trois mots.
Persévérance, gentillesse et humour.

Quel est votre genre de film favori ? Pourquoi ?
Je n’ai pas vraiment de genre cinématographique favori. J’aime le cinéma et je peux apprécier aussi bien des comédies, que des drames ou des films d’action. J’adore par exemple ‘Tootsie‘, ‘Certains l’aiment chaud‘ ou encore les films des frères Cohen. Dernièrement, j’ai beaucoup aimé voir ‘Skyfall‘, le dernier James Bond, et je pense même retourner le voir !
8265935376_336e73f1f9_b
Quel est votre réalisateur français préféré ? Et acteur français ?
J’ai en tête plein de réalisateurs que j’admire, mais je crois que, parmi les ‘nouveaux’, celui qui me bouleverse le plus est Christophe Honoré, qui a réalisé Les chansons d’amour et Les biens-aimés. Ses films parlent avec beaucoup de vérité des sentiments humains. J’aime beaucoup aussi Maiwenn, qui a réalisé Polisse et Pardonnez-moi. Côté acteurs, j’aime beaucoup Fabrice Luchini, Yolande Moreau, Jean-Pierre Bacri… des personnalités à la fois touchantes et drôles.

Si vous pouviez réaliser le film de vos rêves, quel en serait le sujet ?
J’aimerais beaucoup faire un film d’époque, une histoire sur plusieurs générations. Je suis fascinée par le temps et la relation entre présent et passé. D’ailleurs, mon film favori de Woody Allen est peut-être Midnight in Paris, qui aborde le thème de l’existence du temps.

Paris-Manhattan

8265932708_4e7beabaaa_b
Il s’agit de votre premier long-métrage, pourquoi aujourd’hui et après si longtemps ?
Après mon court-métrage, je n’osais pas, je ne me trouvais aucune place parmi tous mes modèles, si talentueux. Paris-Manhattan répond à ces 13 ans d’attente. Il parle de la difficulté de dépasser ses modèles, de rester bloquer derrière un idéalisme et de ne pas avancer dans sa vie. Il faut avoir le courage de le faire, et cela m’a pris du temps.

D’où vous est venue l’idée du film ? Êtes-vous vous-même une fan de Woody Allen ?
L’idée du film m’est venue grâce à Woody Allen justement, dont j’admire beaucoup les films. Un jour j’ai pensé combien ce serait génial d’être amie avec lui et que cela pourrait être une bonne idée de film. Se servir de lui pour aider mon héroïne. Car c’est l’histoire d’une enfant qui a du mal à grandir, comme moi. Et le cinéma de Woody Allen montre tout ce qu’il est possible de faire, d’oser. Il n’omet pas de faire rêver, de faire rire, en plus d’avoir beaucoup d’intelligence.
87743769_9b63ef7cf6_b
Vous avez dit que vous n’auriez pas fait le film sans Woody Allen. Comment l’avez-vous convaincu d’apparaître dans votre film ?
C’est vrai que je ne voulais pas réaliser ce film sans lui. Pour moi le cinéma, c’est la magie, et le voir apparaître puis disparaître à deux reprises à la fin de mon film, tel un magicien, c’était essentiel. Tout le monde me disait qu’il n’accepterait jamais, mais moi, connaissant bien ses films, j’étais sûre qu’il dirait oui. La France a une place importante dans son coeur, car les Français ont été les premiers à avoir été sensible à son talent. Peut-être était-ce sa façon de nous remercier !

Pensez-vous que les comédies romantiques françaises ont quelque chose de plus par rapport aux autres ? Pourquoi tourner à Paris ?
Je ne voyais pas le film se dérouler ailleurs qu’en France et qu’à Paris parce Woody Allen est très lié à la France, et tourne lui-même beaucoup dans la capitale. Ceci dit je ne pense pas que les comédies françaises aient quoi que ce soit de particulier, on est même plutôt en retard sur ce point par rapport aux comédies romantiques américaines…
8265933796_8d88cf2e83_b

Êtes-vous contente du résultat pour un premier long-métrage ? Avez-vous déjà de nouveaux projets ?
J’ai mis du temps à aimer ce film, au début je ne voyais que les défauts et les critiques que j’avais à en faire. Aujourd’hui, j’adore le regarder, il a une certaine saveur pour moi. Et, même si je réalise de meilleurs films ensuite, j’aurai toujours une affection particulière pour mon premier film. Je suis déjà en train de plancher sur un nouveau projet, cela me prendra du temps, mais pas 13 ans, c’est promis !

Vos favoris à Paris

Quel est votre endroit favori pour manger à Paris ?
L’Orient Extrême, 21 rue Bayard dans le 8ème arrondissement.

Quel est votre endroit favori pour boire un verre à Paris ?
Le Mama Shelter, 109 rue de Bagnolet dans le 20ème arrondissement.

Quel est votre endroit favori pour faire du shopping à Paris ?
Le Bon Marché, 24, rue de Sèvres dans le 7ème.

Où aimez-vous vous divertir à Paris ?
Je dirais le jardin du Luxembourg pour le parc, le Grand Palais pour le musée, et Le Matignon pour la boîte de nuit !

Que conseilleriez-vous pour une excursion d’une journée à Paris ?
Commencer par un petit déjeuner chez Carette, place du Trocadéro, aller ensuite voir une exposition au Grand Palais, déjeuner chez Toraya rue Saint-Florentin et aller au cinéma La Pagode rue de Babylone. Aller dîner au restaurant Les Cocottes rue Saint Dominique et finir par une balade sur les quais en voiture…

Merci Sophie d’avoir pris le temps de répondre à Ma Vie Française™.

Credits images:
1,2,3 and 5. Pictures by the production of Paris-Manhattan
4. Woody Allen, by Colin Swan on Flickr.


Join the conversation

0 Comment