Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Les plus belles cathédrales de France, part four : Notre-Dame d’Amiens

This article is in French. Click here to read it in English. 

Sur les 154 cathédrales érigées en France, seulement huit se retrouvent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : Chartres, Amiens, Reims, Bourges, Paris, Lyon, Le Havre et Albi. En effet, ce n’est qu’au terme d’une procédure de sélection drastique que les édifices français y ont été inscrits.

Située à une heure de Paris, la ville d’Amiens dispose de la plus grande cathédrale française de style gothique du XIIIème siècle. Elle a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981 et est reconnue comme un monument étape des Chemins de Compostelle depuis 1998.

Un symbole de la richesse du « pays de l’or bleu » en France

C’est en 1220 qu’est lancée la construction de la Cathédrale d’Amiens. La ville française est alors réputée pour la culture de la guède. Les feuilles de cette plante tinctoriale permettent de teindre les textiles en bleu, une couleur particulièrement appréciée à l’époque.

Grâce à ce commerce, Amiens va s’offrir une cathédrale magnifique, construite en à peine 50 ans, un record pour cette époque !

La date de la fin de la construction se situe autour de 1269 quand les ouvriers posent le vitrail offert par Bernard d’Abbeville. C’est un des derniers vitraux colorés de la cathédrale, les autres ayant été démontés pendant la 1ère Guerre Mondiale et détruits au cours d’un incendie.

Le vitrail surplombe le chœur avec en point d’orgue un des plus bels ensembles de stalles encore existantes en France. Elles avaient été construites pour accueillir les chanoines et témoignent là encore de la richesse de la ville à travers la finesse impressionnante des sculptures en bois.

Un exemple de la perfection du style néogothique français

Pour certains, cette cathédrale, et plus particulièrement les sept chapelles auprès de la déambulatoire au bout du chœur, peut être considérée comme le point d’orgue de la recherche dans le style néogothique des artisans.

Il faut surtout s’arrêter à la chapelle d’axe. Bien que son décor ait été modifié à plusieurs reprises, elle a réussi à garder son apparence particulière avec des lignes architecturales rappelant la Sainte-Chapelle à Paris et des vitraux colorés qui la distinguent du reste de la cathédrale.

Ne manquez pas d’ailleurs de jeter un œil sur l’Ange pleureur ! La petite statue qui se trouve juste en face de l’entrée de la chapelle n’était à l’origine qu’une sculpture parmi d’autres. Mais pendant la Première Guerre mondiale, des soldats américains stationnés à quelques kilomètres d’Amiens enverront massivement des cartes postales de cet ange à leurs familles.

Depuis lors, l’ange a acquis une célébrité bien à lui.

Une cathédrale française avec une façade en couleurs

Deux fois par an, en été et en hiver, Amiens habille la cathédrale de ses couleurs d’origine avec des images numériques colorisées. Il est alors plus facile de s’imaginer la beauté d’antan de la cathédrale ainsi colorée. Mais même sans cette technique, vous pourrez retrouver sur certaines statues la coloration d’origine, une exception en France !

Les statues représentent à chaque fois des scènes de la Bible. Ainsi le portail central représente le Jugement dernier avec d’un côté les Vertus et de l’autre les Vices. Au sud, vous trouverez le portail de la Mère Dieu, consacré à la Vierge. Au nord, c’est l’histoire de Saint-Firmin qui est mise en avant ainsi que les signes du Zodiaque.

Enfin, après votre visite de la cathédrale, n’oubliez pas de faire un petit tour dans le vieux quartier de Saint-Leu et de profiter des multiples terrasses au bord des petits canaux !

Et vous, quelle est votre cathédrale préférée ?

Images crédits :

1. La Cathédrale d’Amiens, d’Olibac via Flickr
2. La Cathédrale d’Amiens, de Natural Log via Flickr
3. Mausolée du chanoine Guilain Lucas, de Jean Robert Thibault
4. Cathédrale d’Amiens, d’Olivier Duquesne, via Flickr


Join the conversation

0 Comment