Reportage + Société
Share
Print article

Comment

La tradition du sport auto en France: La Formule 1

6347610435_cafcc55fac_z

Depuis toujours la France est un pays de sport auto. Que ce soit par l’organisation d’événements ou la consécration de champions, l’Hexagone regorge de ressources en matière de circuits et de pilotes renommés.

La Formule 1 est le sport auto le plus médiatisé dans le pays. Les Français gardent quelques champions et lieux mythiques.

Cliquez ici pour lire cet article en anglais.

Alain Prost, légende française de la F1

Premier grand sport automobile par sa renommée médiatique, la Formule 1 a connu quelques heures de gloires en France. Après le grand pionnier que fut l’Argentin Fangio, un Français s’est détaché des autres pilotes dans les années 1980. Alain Prost a en effet glané quatre titres de champions du monde en luttant contre deux grands pilotes Brésiliens, Ayrton Senna et Nelson Piquet.

Alain Prost, pilote McLaren puis Williams reste aujourd’hui le second pilote de l’histoire au nombre de victoires en grand p

Film title: SennaAvec un total de 51, seule la légende Michael Schumacher le dépasse encore. « Le Professeur » comme il est appelé ici est une star nationale dont la rivalité exacerbée avec Ayrton Senna et les coups de sang resteront dans les mémoires. Il reste le seul champion du monde Français de Formule 1.

Les autres grands hommes du pays restent sûrement Maurice Trintignant, quatrième en 1955 quand Fangio bâtissait sa légende ; René Arnoux, troisième en 1983, Jacques Lafitte avec 6 victoires ou actuellement Romain Grosjean qui peut titiller les grands champions actuels.

Le Grand Prix de France n’est plus

La Formule 1 a trouvé sa place dans deux grands espaces en France et à Monaco. D’une part le Grand Prix de France a été crée en 1950 il s’est déroulé jusqu’en 2008 à Magny-Cours, Reims ou sur le circuit Paul-Ricard dans le Var. Alain Prost s’y est imposé à six reprises.

6347609513_715b322ff6_z

Malgré la forte tradition du sport auto en France et l’inscription de l’épreuve au programme du championnat du monde depuis des décennies, le grand prix de France n’est plus d’actualité. Faute de fonds financiers et face aux puissances émergentes (Chine, Bahreïn…) et les problèmes liés à la publicité pour la cigarette, la France a perdu un événement majeur de son calendrier sportif.

Plusieurs tentatives ont eu lieu pour tenter de ré-inscrire l’épreuve mais en vain.

Le second grand prix, certainement le plus renommé par son authenticité, son attractivité et son histoire est le fameux circuit de Monaco en plein cœur de la ville.

Inscrit dès le premier championnat du monde en 1950, la course de la Principauté n’a connu que trois années vierges en 1951, 1953 et 1954. La course est un des temples de la Formule 1 avec ses virages en épingles, son fameux tunnel, les magnifiques images de la marina et bien-sûr les stars qui se pressent pour l’événement people, crée dans les hôtels ou yachts avoisinants.

Changement de diffuseur

8059264844_1036d4d014_z

La France a également conservé la tradition de la formule 1 en ayant un diffuseur gratuit jusqu’en 2013. Depuis 1992, TF1 diffusait les grand prix mais depuis cette année, la première chaîne de France a perdu le marché de ce sport au profit de Canal Plus, chaîne payante.

Les Français avaient pris l’habitude de regarder ou bien simplement de jeter un coup d’œil au départ à 14h, peu après le journal de 13h de la célèbre Claire Chazal. Diffusé après les trois premiers titres d’Alain Prost en 1985, 1986 et 1989, le sport était rentré dans le cœur de millions de téléspectateurs qui avaient pu assister au dernier sacre du « Professeur » en 1993.

Quel souvenir de grand prix, quel pilote de Formule 1 gardez-vous en mémoire ?

Crédits Images :
1. GP de France 1988,par Julien Reboulet via Flickr
2. Alain Prost (à gauche) et Ayrton Senna (centre) sur le même podium, par senna.org.br via Flickr
3. GP de France 1988, par Julien Reboulet via Flickr
4. Romain Grosjean, par Nicolas Garcia via Flickr


Join the conversation

0 Comment