Vie Française
Share
Print article

Comment

Interview: Francisca Mattéoli

Laura Griffin - 08/07/13 - www.MyFrenchLife.org

Aujourd’hui, nous avons la chance de parler avec journaliste et écrivaine Francisca Mattéoli.

Elle est chilienne, de mère écossaise et elle a passé son enfance en Amérique Latine. Installée aujourd’hui à Paris, après avoir vécu au Brésil, elle écrit des récits de voyages et collabore entre autre au National Geographic France et au Condé Nast Traveller.

Vous dites que votre univers «ce sont les départs». Pourquoi aimez-vous tellement voyager ? Et où êtes-vous actuellement ?

Je voyage depuis que je suis enfant. Ma mère est écossaise. Mon père chilien. J’ai vécu au Chili et au Brésil, entre autres. Nous avons toujours beaucoup voyagé dans ma famille, que ce soit par obligation ou pour le plaisir. Je voyage parce que c’est ce que j’ai toujours connu. Je ne sais rien faire d’autre, comme on dit. Plus pratiquement, je pense que c’est le meilleur moyen de se connecter aux autres. On arrive dans un endroit inconnu. Il faut s’adapter. Vivre avec ce que l’on trouve. On doit utiliser toutes sortes de qualités qui souvent ne servent pas en temps normal, quand on reste chez soi. On apprend forcément beaucoup dans ces situations là et c’est passionnant.

Actuellement, je vis à Paris.

Comment avez-vous découvert la France ?

Quand ma famille a quitté le Chili, nous sommes venus vivre à Paris où mon père avait étudié quand il était jeune.

laura griffin - 08/07/13 - www.MyFrenchLife.org

Vous écrivez des récits de voyages et collaborez entre autre au National Geographic France et au Condé Nast Traveller. Quelle est votre première fierté professionnelle ?

Mon premier reportage pour National Geographic France. C’était en 2000. Je suis partie au Rwanda avec mon mari qui travaillait alors pour un organisme humanitaire (il a maintenant créé sa propre association). C’était peu de temps après le génocide. Nous avons pu discuter avec les Rwandais et vivre un moment avec eux. J’ai été très fière de faire un tel reportage pour ce magazine prestigieux et commencer avec un sujet aussi fort.

Vous écrivez des livres aussi. Étant donné que vous écrivez des livres, pourquoi aimez-vous écrire sur des blogs ?

J’ai décidé d’écrire un blog, FranciscaMatteoli, d’abord pour tuer le temps entre deux livres ; parfois, il se passe un, deux, ou trois ans avant que je fasse un nouveau livre et je déteste ces moments d’attente. Ensuite, je vois le blog comme un exercice. C’est un peu comme si j’écrivais un livre, mais en le fractionnant en 100, 200, 300 histoires différentes. C’est aussi une manière de rester connecté au monde dans un travail qui est très solitaire.

Pouvez-vous nous décrire les différences entre les livres et les blogs. Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Les livres demandent en moyenne deux ou trois ans pour se faire. Le blog, c’est complètement autre chose. On est dans l’immédiat, l’éphémère même. Il faut ordonner ses idées très vite, trouver des nouvelles histoires régulièrement – en ce qui me concerne tous les 3 jours. Pour moi, c’est une gymnastique d’esprit qui comme la gymnastique classique, permet de “rester en forme”. Le livre, on peut le corriger jusqu’à la date limite, prendre son temps pour l’écrire. On a l’espace pour développer ses idées. Pour un blog, c’est tout le contraire. Cela ne veut pas dire qu’un blog ne peut pas être écrit. C’est même là tout le challenge. Il faut s’adapter et je pense que tout ce qui oblige à faire un effort nouveau est positif. Tout changement dans ses habitudes ne peut être que bénéfique. On apprend ce que l’on est capable de faire. Le blog m’a aussi obligé à faire des photos et donc à regarder le monde autrement.

En ce qui concerne mon travail actuel, il est varié. Je corrige mon prochain livre qui parlera de mes lieux naturels préférés partout dans le monde et de préservation de la nature. Je suis aussi très impliquée dans l’association créée par mon mari, l’Association Chirurgie Plus, qui offre à des chirurgiens de pays défavorisés une formation à Paris, dans les meilleurs services de chirurgie. Je vais aussi essayer de travailler à des nouvelles sur le voyage. Encore un nouvel exercice.

Quels conseils donnez-vous aux écrivains naissants ?

Lire, regarder les gens et le monde autour de soi et écrire ce qui vient à l’esprit, pour commencer. Pour ça, les cafés parisiens sont un lieu d’observation idéaux. Il n’y qu’à s’installer et à écrire ce que l’on voit. C’est déjà un bon début.

Laura Griffin - 08/07/13 - www.MyFrenchLife.org

Et pour finir, votre liste de choses préférées …

– Votre lieu préféré dans le monde entier ?

En ce moment les Maldives, pour la tranquillité, le splendeur de la mer et le contact direct avec les éléments naturels.

– Votre endroit préféré pour célébrer un évènement particulier en France ?

L’hôtel Le Meurice, devant le jardin des Tuileries à Paris. C’est un endroit qui pour moi résume l’élégance française et son art de vivre unique. Et puis, tout le monde vous reçoit avec un grand sourire, ce qui est vraiment très agréable.

– Votre chose préféré de faire en France ?

Aller voir les sites troglodytes près de Saumur en Anjou – Une région historique superbe à environ 3heures de Paris. C’est une vraie aventure et une manière unique de découvrir un patrimoine, des traditions et un art de vivre français exceptionnel. Des amis ont ouvert un blog qui décrit tout cela www.troglonautes.com

– Votre photo préférée ?

J’en ai beaucoup. Celle de l’Alaska et de l’hydravion sur mon blog qui m’évoque la liberté, la légèreté, une certaine insouciance qui fait du bien. Celles d’amis photographes comme Julio Piatti qui est argentin. Il travaille en ce moment à un projet de photos de natures mortes, très différent de son travail habituel (www.juliopiatti.com). Celle de mon mari en train d’opérer, prise par Patrick Zachmann de l’agence Magnum.

– Votre écrivain ou journaliste préféré/(e) ?

En ce moment, j’aime beaucoup les livres de l’écrivaine française Virginie Mouzat. Je lis aussi Peter Fleming, David Lodge…

– Votre repas préféré ?

Des empanadas chiliennes faites par ma mère, avec Chablis premier cru de la maison Laroche, mon vin préféré.

Laura Griffin - 08/07/13 - www.MyFrenchLife.org



Join the conversation

1 Comment




  1. Laura Griffin
    8 years ago

    Merci beaucoup, Francisca. C’est un interview très intéressant et les photos sont belles.