Escapades
Share
Print article

Comment

Bienvenue dans la jungle

Les comportements des automobilistes dans les quartiers les plus dynamiques de la ville de Los Angeles (de Santa Monica à l’ouest à Chinatown à l’est) sont généralement les mêmes que dans toutes les grandes villes occidentales.

A ceci près, que les angelinos semblent un peu plus emprunts que les parisiens à la pratique du hit and run (consistant à renverser un piéton en voiture puis s’enfuir), ce qui traduit un certain malaise social dont je parlerai dans le prochain épisode.

MyfrenchLife™ - Los Angeles

Malgré les efforts de certains quartiers à améliorer la sécurité des passants, il n’y a pas vraiment de réel aménagement incitant à respecter la priorité des piétons dans la ville (sauf exception, comme dans les parkings ou dans les quartiers de Venice/Santa Monica).

Certaines avenues manquent cruellement de passages aménagés, ce qui fait que même en conduisant prudemment, on risque parfois de renverser un ou deux piétons téméraires se lançant dans une traversée « à la sauvage » (jaywalking).

Pas non plus de fameuse « priorité à droite » que l’on retrouve dans les rues parisiennes, et pas, ou très peu, de ronds-points. Les feux de signalisations sont les rois des carrefours principaux, et les rues secondaires sont truffées de panneaux stop.

Je souhaiterais d’ailleurs m’arrêter quelques secondes, 3 secondes pour être exacte, sur ces fameux panneaux stop. En griller un vous fait prendre le risque d’encourir une amande très salée. Il faut donc être très prudent et respecter ces stops.

Downtown Los Angeles

Facile à dire, mais pas si facile à faire lorsque vous traversez l’un de ces quartiers dont les plans ressemblent à des grilles de bingo. L’exercice requiert parfois un véritable don de patience.

Arrivé au stop, vous assisterez de temps à autre à ce que mon mari appelle le Mexican stand-off, en référence aux duels des films de Western. Que faire lorsque quatre voitures arrivent au stop presque simultanément ?

Si, comme moi, vous avez lu le manuel du conducteur californien disponible en ligne, vous saurez alors que lors d’un four-way stop comme on les appelle ici, vous n’avez aucune instruction vraiment claire quant à ce que vous devez faire, si ce n’est de « procéder avec précaution ». Un autre site internet ajoute de « communiquer avec les autres véhicules à l’aide de gestes ou autre moyen ».

Merci aux génies qui ont écrit ce manuel du conducteur, et merci au site internet. La grande majorité d’entre nous ne s’est visiblement pas donné la peine de lire ou de retenir ses informations « utiles », et chacun fait absolument comme ça lui chante.

Hollywood Boulevard

Une autre des particularités de ses rues, c’est que celles-ci peuvent parfois vous emmener très loin, dans les canyons, qui sont un monde en eux-mêmes. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de sillonner tous les canyons de la région de Los Angeles, mais juste ceux des montagnes de Santa Monica et des collines d’Hollywood.

Si vous êtes à L.A, je vous conseille vivement d’explorer ces routes étroites et tortueuses qui vous donnent l’effet de remonter le temps. Attention de bien prendre garde aux autres usagers dans ces zones plus « reculées » de la ville, où évoluent piétons, cyclistes, motocyclistes, chevaux, biches, coyotes, lapins, putois, etc. Je vous conseille SURTOUT d’éviter d’écraser un putois

Si vous voulez lire le précédents article de Sophie Fung sur la jungle urbaine de Los Angleles, cliquez ici Bienvenue dans la jungle – 1.

Image Credits
1. Jean Christophe de Boissezon sur Flickr
2. Michael Huey sur Flickr
3. Michael Huey sur Flickr


Join the conversation

0 Comment