Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Jean Dujardin : un artiste

7027224967_8016c115d7

Jean, tu es né un 19 juin 1972 à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine. Mais c’est à Plaisir dans les Yvelines que tu as passé la plupart de ta jeunesse.

Bien que rien ne te prédestine à devenir acteur, ton côté artistique prend déjà le pas sur toi au lycée où tu choisis l’option A3 philosophie et arts plastiques.

Après l’obtention de ton baccalauréat, ta carrière professionnelle débute en tant que serrurier au côté de ton père.

Une faculté qui t’a sûrement aidé à ouvrir des portes que tu ne soupçonnais même pas.

C’est durant ton service militaire que tu rencontres ton premier public. La comédie devient alors une évidence pour toi.

Tout d’abord, tu te produis dans des bars et des petits théâtres à Paris. Puis, tu rencontres tes frères d’armes : Bruno Salomone, Éric Collado, Emmanuel Joucla et Éric Masso, avec qui tu formes le Nous C Nous.

Après nombre de sketchs, de rires et de « déconnades », tu décides finalement de prendre ton envol.

Tu remportes trois fois l’émission Graines de star dans la catégorie comique avec le personnage Brice de Nice. Un personnage que tu ne renieras jamais.

La suite, on la connaît tous. On suit régulièrement tes aventures avec Alexandra Lamy dans Un gars, une fille.

Une série télévisée qui s’est pourtant achevée en 2003, mais qui continue à être diffusée sur les chaînes françaises.

7027221183_ccd78de202

Vous décidez, toi et Alexandra, de mettre un terme à la série, afin de vous consacrer à vos carrières respectives. Enfin, votre collaboration ne s’arrête pas vraiment là car Chouchou et Loulou deviennent partenaires dans la vie.

L’arrêt d’Un gars, une fille constitue le véritable point d’orgue de ta carrière cinématographique.

En véritable marathonien du cinéma français, tu ne brûles pas les étapes.

Tu débutes par des seconds rôles qui ne passent pas inaperçus comme dans Mariage, Toutes les filles sont folles, et surtout dans Le convoyeur.

C’est finalement grâce à Brice de Nice que tu obtiens ton premier rôle principal. Une façon de dire au revoir à ton personnage et d’ouvrir une nouvelle page dans ta carrière.

Le réalisateur Michel Hazanavicius te propose alors le rôle principal du film comique OSS 117. Ta prestation décalée ne laisse pas indifférent.

Avec une nomination au César pour le titre de meilleur acteur, OSS 117 impulse clairement ta carrière.

Alors que tu es plutôt répertorié comme un comédien comique, tu fais le choix d’élargir ta palette.

Tu enchaînes différents rôles où tu t’éloignes quelque peu de la comédie : un flic au bord du gouffre dans Contre-enquête, un écrivain cynique, alcoolique et malade dans Le bruit des glaçons, un homme amoureux dans Un balcon sur la mer ou encore le déjanté publicitaire Octave Parango dans 99 francs.

Tu es partout où on ne t’attend pas. Ta trajectoire est fuyante. Les risques que tu prends durant ta carrière font de toi un acteur différent qui refuse constamment de choisir la facilité.

6881127966_e1e618f967

Peu, en effet, auraient pris le risque de jouer dans un film muet en noir et blanc. Tu l’as dit toi-même, si un autre que Michel Hazanavicius t’avait proposé un tel rôle, tu l’aurais sûrement refusé.

Qu’à cela ne tienne, tu décides de te lancer pleinement, comme dans tous tes films, dans cette aventure.

Tu joues le rôle de George Valentin, un comédien à succès du cinéma muet. L’apparition des films parlants à la fin des années 1920 change le destin de Valentin. Déjà reconnue en France, ta prestation juste et émouvante dans The Artist te donne une notoriété internationale.

À tel point que tu réussis à rafler l’Oscar en 2012, la consécration ultime pour un acteur, devant des monstres du cinéma américain comme Brad Pitt ou encore George Clooney.

Ce qui fait de toi, le premier Français à obtenir ce précieux sésame.

Tu représentes dorénavant, et peut-être malgré toi, la France et son cinéma.

Merci à toi pour la simplicité, le talent et surtout la fraîcheur que tu as apportés au cinéma.

À bientôt Monsieur Dujardin.

Crédit images : Joe Klamar/AFP


Join the conversation

1 Comment




  1. Bethany Untied
    7 years ago

    J’ai vraiment envie de voir le film l’artiste…bientot j’espere !!!