Vie Française
Share
Print article

Comment

La réunion hebdomadaire dans une entreprise française

Il est lundi matin, réunion hebdomadaire. J’ai déjà hâte, hâte depuis une semaine de participer à cet évènement. En fait, c’est un moment très sympa, un moment d’échange et de partage, toute l’équipe étant réunie. C’est un moment chaleureux. Si seulement  je n’avais pas autant de travail !

Julia Noyel, 07/10/2011

Les dossiers s’empilent sur mon bureau… Je ne sais plus comment faire… Comment gérer ? La réunion commence à 9 heures, heure de fin : indéterminée, une chose assez impressionnante ! Comme tous les lundis, je me suis bloquée toute la matinée. Pas de place pour un autre rendez vous.

Alors, comment se déroule cet évènement ? On fait le point sur la semaine. Cela veut dire : chacun et chacune parle de l’avancement de ses projets. Et alors là, il faut connaître les règles. J’ai mis des mois avant de les comprendre ! Ce qui est important est de lister toutes les tâches que l’on a accomplies, même les plus minimes. Surtout, il ne faut pas oublier le petit détail car la quantité est importante, cela prouve qu’on travaille. C’est important de le  faire savoir.

business meeting

A mon arrivée en France, je n’avais pas compris cela. Du coup, quand c’était à mon tour, je disais : « tout va bien pour mon dossier. J’avance dans le temps. Je n’ai pas de problèmes particuliers ». En fait, je pensais que cela était suffisant. Et quand arrivait le tour de ma collègue, j’entendais : « alors, j’ai écrit un email à Monsieur Meier, et puis j’ai appelé Monsieur Dupond. J’ai fait le tri de mes dossiers, j’ai créé des dossiers papiers, j’ai envoyé une lettre à …. ».  A cet instant, je commençais personnellement à m’ennuyer et à me demander pour quelle raison lister tous ces détails ? Vous savez, j’étais la seule. Le chef avait une mine réjouie, il disait : « super, bien avancé, parfait ! ». Conclusion : Marianne a beaucoup de travail et pour ce qui me concerne, on peut donc me donner des choses en supplément. Je suis dégoutée ! Difficile à comprendre au début, mais j’ai su m’adapter rapidement. Donc aujourd’hui, je liste tout sauf mes excursions aux toilettes.

Voilà pour les points hebdos, mais il y a aussi les « vraies réunions ». Quel est l’ordre du jour ? Préparation de la prochaine réunion par exemple.

Pendant qu’en Allemagne, les 3 premières préoccupations d’une réunion sont :

  1. numéro un :  l’efficacité ;
  2. numéro deux : l’efficacité et ;
  3. numéro trois : l’efficacité.

En France, on va prendre le temps et discuter tous ensemble et en détail, chacun va contribuer. Ce qui permet d’avoir des solutions innovantes et créatives, même si cela cannibalise votre journée de travail.

Comment cela se déroule ? Le chef évoque le sujet. Et puis, ensuite tout le monde discute. L’important n’est pas forcément de trouver une solution concrète et immédiate, mais plutôt de discuter. C’est très positif, car toute l’équipe est impliquée, tout le monde se sent valorisé. Le partage est important, et c’est vrai, cela fait du bien de passer quelques heures avec ses collègues. C’est même un moyen à moindre coûts pour améliorer la cohésion de l’équipe, donc c’est très bénéfique. Important d’être informé en tant que supérieur, surtout pour un manager expatrié, habitué à un fonctionnement différent. Le chef arbitre à la fin, mais surtout il ne faut pas sauter cette étape de discussion, sinon c’est la révolution ou la grève ! Ce qui se comprend, car influencé par sa culture, le français y retrouve ses racines gauloises. Seul problème pour un étranger : apprécier ce moment tout en sachant que, pendant ce temps là, personne ne va avancer pour faire diminuer la pile sur le bureau…

 

Julia N profile

Julia says…“I am founder of ZenExpat, a global mobility consulting firm.I am also writer of a blog about how to simplify expatriation and ensuring ‘Zen’ when starting abroad. I was born and raised in Germany, then I moved to Austria and then to France. I came to Lyon in 2006. I also love running, yoga, meeting my friends, meeting new people and enjoying the beauty of life.”



Join the conversation

2 Comments




  1. Emmanuelle Tremolet
    11 years ago

    I am French and seriously I had the same experience. We have a name very similar to a disease “la réunionite aiguë”. It means that we do lot of meetings and reports. But I didn’t know that it was a French habit or custom. Please, someone can tell me if it’s the same in Australia? Now I live in Melbourne…Thank you. Ps: J’ai adoré lire ton article Julia!


  2. Glenda
    11 years ago

    Hi Julie. I am really interested in your use of the expression “j’ai déjà hâte, hâte depuis …. ”
    I have used the expression ” j’ai hâte” to mean ” I am looking forward to ….”
    Are you using it to mean the same thing?