Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Interview: Sally Rippin – 1

6546900523_90052d5f4b

 L’écrivaine et illustratrice australienne Sally Rippin

Sally Rippin est une écrivaine, illustratrice, présentatrice et maman australienne qui a écrit et illustré vingt romans pour enfants (y compris la série incroyablement populaire de Billie B Brown – écrite en français !). Elle a écrit et conçu quatre livres cartonnés pour bébés et a également collaboré avec différents auteurs. Avec ses personnages attachants, elle est actuellement une des voix mondiales de la littérature pour enfants et adolescents en Australie. Elle est l’amie que vous aimeriez avoir pour vos enfants.

Sally, en trois mots, comment décrirais-tu la vie d’un écrivain/illustrateur pour enfants et adolescents ?

Honorée, chanceuse et remplie d’admiration du monde.

Pourquoi as-tu décidé d’écrire et illustrer des livres pour enfants ?

Il y a deux choses que j’ai hérités de ma mère : l’amour pour la France et l’amour pour les enfants. Dans ma famille c’est presque comme une maladie.

Ma mère et moi pouvons rester tout un après-midi sans bouger, à simplement regarder des bébés et des enfants en train de jouer. On trouve ça très apaisant. Ma mère et moi, on dit qu’on fait du baby-watching. Alors comme j’aime les enfants depuis longtemps, je savais que j’allais faire quelque chose qui me permettrait d’être avec eux.

the-bad-butterfly-1

Pour toi, qu’elle est la différence entre écrire et illustrer ? Que préfères-tu ?

Ces jours-ci, j’écris beaucoup, et je sens que je réfléchis plus, c’est un travail plus intellectuel. Illustrer me calme, c’est une activité très méditative et en fait, quand je passe deux, trois ou quatre heures dans mon atelier, je deviens plus introspective, plus silencieuse jusqu’au point de ne presque plus pouvoir parler. Je trouve que travailler avec l’écriture et l’illustration est un bon équilibre.

Je ne pourrais pas choisir l’un plutôt que l’autre. Bien que j’écris depuis très jeune, je savais que j’allais devenir dessinatrice. C’est pourquoi j’ai pris des cours de peinture en Australie et fait des études spécialisées en Chine.

6546947901_58a15f6554

Avais-tu imaginé que tu allais finir par vivre en France ?

Non. Même quand j’y suis allée pour la première fois avec ma famille en vacances, je savais que j’allais retourner en France parce que j’avais bien aimé, mais je n’avais jamais imaginé que j’y vivrais. En fait, je suis allée faire des études d’illustration en Chine, et c’est là que j’ai rencontré mon premier mari qui est français. Malgré ça, on est allés en Australie avant de venir en France.

Quand tu as décidé d’aller vivre en France, tu avais déjà deux livres publiés en Australie. As-tu écrit en français pendant ton séjour en France ?

Non. L’anglais est devenu mon outil de travail. Ecrire dans une autre langue aurait été comme de demander à une pianiste de jouer tout à coup du violon. Il y a des choses en commun, bien sûr, mais pour devenir écrivain il faut apprendre à utiliser le langage comme un outil. Alors j’ai continué à écrire en anglais en France, et à envoyer mon travail en Australie.

Où habites-tu en France ?

Dans une très petite ville que personne ne connait ! Elle s’appelle Le Fleix, et se trouve près de Sainte Foy-La-Grande, à mi-chemin de Bordeaux et Bergerac.

Quels sont tes premières impressions de la France ?

Deux choses qui m’ont impressionnée la première fois que j’ai visité la France quand j’avais dix ans : les profiteroles au chocolat et voir des filles seins nus à la plage.

Merci Sally pour l’interview que vous avez accordé à Ma Vie Française™. Nous sommes heureux de vous avoir rencontré et d’avoir fait la connaissance avec vos livres.

Vous pourrez lire prochainement la deuxième partie de l’interview de Sally Rippin.


If you want to learn more about Sally’s books, which touch on subjects relevant to expats and children (as humans of the world regardless of their ethnicity or cultural background), visit her website.

Sally will also be offering a course in Melbourne with guests Martine Murray and Andy Griffiths, to teach the skills needed to succeed and be fulfilled in the competitive and flourishing children’s publishing industry. For more information on these courses visit this website.



Join the conversation

2 Comments




  1. Julie Chamand
    9 years ago

    On ne se rend pas toujours compte à quel point c’est important pour un enfant d’avoir de la lecture. Non seulement parce que ça nourrit l’imaginaire et l’intellect, mais aussi parce que les lire avec son père ou sa mère crée des liens forts. Un conseil que j’ai lu : Quand vous lisez avec votre enfant, discutez avec lui du contenu du livre au fur et à mesure. Ça lui permet de développer sa sensibilité et son empathie ça l’aidera en cours de français ou littérature plus tard !


  2. Emmanuelle Tremolet
    9 years ago

    Voilà pour les amis qui me demandent toujours des références de livres pour enfant en anglais. Lisez cette interview et allez voir le site internet de Sally Rippin.

    Thank you Sally!