Escapades
Share
Print article

Comment

The truffle market in Lalbenque

Sue Williams 17/01/12

My friend Agnès Landou lives in the Midi Pyrénées, not far from Toulouse. It’s a region known for good food, unspoiled medieval villages and… famous truffle markets in winter. This is an article by Agnes about her recent visit to this market which is called Le Marche aux Truffes de Lalbenque.

This quiet little village in the south-west of France, where 1600 inhabitants live throughout the year, would be completely unknown if it wasn’t for its traditional truffle market.

We are in Lalbenque, in the Lot department. On the first Tuesday of each month in winter (December to March), in the early afternoon, the main street is swarming. And today, Tuesday December 6, is the opening day of the 2011-2012 season.

They have set up long trestle tables all along the sidewalk to enable producers to set out to sell the truffles they harvested a few days earlier. The habit is to store truffles in a pretty cloth napkin – very often Vichy fabric – (with red and white squares) carefully laid out in a wicker basket. There are two stands: a small one dedicated to retail sales (one truffle at a time), the other one dedicated to wholesale (truffles sold by the basket).

On the opening day, there are some traditions with which everybody must comply. First, at the top of the street, all the members of the Truffle Committee gather. The Syndicat des Trufficulteurs’ president then cuts the ribbon representing the colours of the French flag. Then, they all parade down the street dressed in long black capes, and wear a yellow scarf around their necks, from which a golden medallion hangs.

A young woman accompanies them playing local music on her accordion. The procession stops in front of the Town Hall. The Maire and the Préfet of the department take the floor and spend a few minutes talking about the truffle. Its scientific name is: Tuber melanosporum, but we commonly call it the ‘black truffle’ because of its colour. As simple as that.

Sue Williams 17/01/12  Parade down the street

At 2 pm sharp the retail market is open, and the retail sales commence.

The truffle is a fungus (like a mushroom) which grows in the soil at the base of certain trees, such as oak and hazelnut trees. Its structure is irregular. Truffles are knobbly, and they can weigh from 20 grams to 200 grams, sometimes even more or less. So, if you feel like it, you can buy a truffle that’s only the size of an olive. How much is it? The price varies according to supply and demand. Today the retail price is 1,000 Euros a kilogram!

The wholesale market hasn’t yet started. A rope has been erected about one metre away from the benches to prevent buyers from approaching the sellers. Everyone has to wait for the blow of the whistle at 2:30 pm precisely, at which time the rope falls.

And so, here we are, it’s 2:30 pm. Now the wholesale market can begin.

The price is never displayed. There is no scale either… One has to trust the seller… The price is whispered and it’s up to the buyer to make an offer… For the onlooker, you have to eavesdrop to find out the rapid transactions. Today the wholesale price was, on average, 500 Euros per kilo.

All 58 kilograms of the truffles displayed have been sold in just a quarter of an hour…

And here, don’t be fooled! We have to pay cash. Cheques and other means of payment are not accepted.

The market is quickly over, but there’s still a musky smell floating in the street. It is the characteristic scent of the black truffle. And the flavour of the black truffle is so famous that restaurateurs and gourmets from all over France, England and elsewhere come to this rendezvous at Lalbenque.

Given its high price, it’s also called the ‘Black Diamond’.

My goal here isn’t to promote it. But trust me: the best recipe to accommodate the unique flavour of the truffle is an omelette. For me, I add 50 grams of thinly sliced truffle to about ten beaten eggs (for five people) – this is enough to delight my palate. But it depends on your taste, of course. And with a fresh salad picked from my garden, I sometimes do forget about the global economic crisis…

Enjoy your lunch!

And if you go through this region in winter, I suggest you make a detour to Lalbenque, if only for the folklore of the truffle…

Le marché aux truffes de Lalbenque

Sue Williams 17/01/12

Ce petit village paisible du sud-ouest de la France où résident à l’année 1600 habitants, serait méconnu si ce n’était pour son traditionnel marché aux truffes.

Nous sommes à Lalbenque dans le Lot. Tous les premiers mardis du mois pendant l’hiver, de décembre à mars, en début d’après midi, la rue principale est en effervescence. Aujourd’hui, mardi six décembre, c’est l’ouverture de la saison 2011-2012.

Une longue planche a été dressée sur tréteaux le long du trottoir afin que les producteurs puissent exposer à la vente les truffes qu’ils ont récoltées quelques jours auparavant. La coutume est de ranger les truffes sur une jolie serviette en tissu (le plus souvent en tissu Vichy à carreaux rouge et blanc) que l’on posera soigneusement dans un panier d’osier. Il y a deux stands : un tout petit stand réservé à la vente au détail et un stand réservé à la vente en gros.

Le jour de l’ouverture il y a quelques rituels et il existe aussi une règlementation locale à respecter !

D’abord, tout en haut de la rue, tous les membres de la Confrérie de la Truffe se regroupent. Le président du Syndicat de la Trufficulture coupe alors le ruban aux couleurs du drapeau français. Puis, tous descendent la rue revêtus d’une longue cape noire. Ils portent un foulard jaune autour de leur cou où pend un médaillon doré. En même temps, une jeune femme les accompagne en égrenant sur son accordéon une musique locale. Le cortège s’arrête devant l’Hôtel de Ville. Le maire et le préfet du département discourent quelques minutes sur la truffe qui répond au nom scientifique de Tuber Melanosporum. Mais nous l’appelons communément « truffe noire » à cause de sa couleur. Tout simplement !

Il est quatorze heures précises. Le marché au détail est ouvert !

a basket of treasure A basket of pleasure by chez pim on Flickr

Il est donc possible maintenant d’acheter seulement quelques grammes de truffes !

La truffe est un champignon qui pousse dans la terre au pied de certains arbres comme le chêne et le noisetier. Sa structure est irrégulière. De forme biscornue, son poids fluctue entre 20 grammes et 200 grammes et même parfois plus… ou moins.Donc vous pouvez, si vous le désirez, acheter une truffe de la grosseur d’une olive. Mais à quel prix ? Ce dernier est fixé selon la loi de l’offre et de la demande.

Aujourd’hui la vente au détail a été de 1000 euros le kilogramme !

La vente en gros n’est pas encore possible. D’ailleurs une corde a été tendue à à peu près un mètre des bancs afin de garder les gens à distance ! Il faudra attendre le coup de sifflet pour que la corde tombe à deux heures et demi. Nous y sommes ! Maintenant la vente en gros peut commencer…
Aucun prix n’est jamais affiché. Il n’y a pas de balance non plus ! On fait confiance au vendeur… Le prix se chuchote, se murmure, et c’est à l’acheteur de faire l’offre ! Vous devez tendre l’oreille pour connaître les rapides transactions (si vous n’êtes que spectateur).

Aujourd’hui le prix de la vente en gros a été en moyenne de 500 euros le kilogramme.

Cinquante huit kilogrammes de truffes (la totalité) se sont ainsi envolés en un quart d’heure.
Et ici, ne vous y trompez pas, on paie en espèces sonnantes et trébuchantes ! Les chèques ou autres moyens de paiement ne sont pas acceptés !

a basket of treasureA basket of treasure by chez pim on Flickr

Le marché s’est vite terminé mais dans la rue flotte toujours cette odeur musquée, caractéristique de la truffe noire… Et la saveur de cette truffe est si réputée que restaurateurs et gourmets de la France entière, d’Angleterre et d’ailleurs n’oublient pas le rendez-vous à Lalbenque !

Compte tenu de son prix élevé on l’appelle aussi « le Diamant noir ».

Mon but n’est pas ici de vous en faire la promotion…
Mais croyez moi, la meilleure recette pour l’accommoder, c’est l’omelette !
Pour cinq personnes je rajoute à dix œufs battus cinquante grammes de truffes émincées et cela suffit pour régaler mon palais ! Mais cela dépend des goûts bien sûr ! Accompagnée d’une salade fraîche cueillie dans mon jardin, alors oui, de temps en temps je me permets d’oublier la crise économique mondiale…

Bon appétit !

Et si vous passez par là pendant les mois d’hiver, faites le détour par Lalbenque, ne serait-ce que pour le folklore !



Join the conversation

0 Comment