Reportage + Société
Share
Print article

Comment

À table !

Julie Gourichon - Tradition - Ma Vie Francaise - My French Life - www.MyFrenchLife.org

De la France, ce dont je me souviens avec tendresse, ce sont les traditions familiales. En particulier, les longs repas de famille. Ces journées où nous réunissons les grands-parents, les oncles et tantes, les cousins, les arrière-cousins. Toutes ces générations si différentes et pourtant, si proches.

La nourriture qui abonde. Bien sûr, on commence par un apéritif. Et chez moi, en Anjou, on déguste la soupe angevine (Cointreau, champagne, jus de fruits). Ensuite, l’entrée et le poisson. Le trou normand, une boule de glace avec un peu d’alcool.

7092759017_1efabba1d6_n

La viande, le fromage, le dessert sucré, les fruits, le café, le digestif. Toujours dans cet ordre.

Toujours complété par une longue marche digestive et même parfois, une petite belote (jeu de cartes).

Pourtant, ça ne nous empêche pas de remettre le couvert deux heures plus tard. Cette fois-ci, on mange un buffet froid avec charcuterie, compote et brioche. Léger ? Pas vraiment. Et si la fête s’éternise, si le jour laisse place à la nuit, vers quatre heures du matin, on a le droit à la fameuse soupe à l’oignon française. Avec des croûtons et du fromage.

En France, on aime manger et boire. C’est ce qui nous donne cette réputation de bon-vivants et d’hédonistes.

Lors de ces repas, on a la peau du ventre bien tendu. On est repu. Notre estomac ne peut plus rien contenir pendant plusieurs jours.

Toutefois, est-ce finalement ça l’important ? Pour ma part, la nourriture et l’art de la table ne sont que des excuses. Des prétextes pour se retrouver, pour partager un moment convivial.

6914864168_dd9c18a7e0_n

Je sais ce qu’on peut dire sur les français. Et tout n’est pas faux.

Nous sommes un peu bourrus.

Nous nous plaignons tout le temps.

Nous nous méfions de l’étranger.

Nous n’ouvrons pas notre porte, ni notre cœur facilement.

Nous sommes souvent individualistes.

On peut le dire, nous sommes un peuple sceptique et difficile à percer.

Pourtant, dès lors qu’une ouverture est engagée, nous sommes fidèles et loyaux.

Une galloise me disait un jour “Quand tu deviens ami avec un français, c’est pour longtemps voire pour toujours”. Et nous matérialisons cette loyauté et cet amour dans la nourriture, les repas que nous préparons pour amis et famille.

Pour moi, cette convivialité est une preuve de notre amour pour les personnes que nous recevons ou qui nous reçoivent. Il y a tellement de choses à dire autour d’une table. On apprend à se connaître, on rit, on déguste, on partage, on se raconte nos vies et nos secrets. On se dévoile.

7092758313_9656811429

Pour l’exilée que je suis, la France a toujours eu de nombreux défauts. Mais je ne peux renier à quel point la gastronomie me manque. C’est un des points forts de l’hexagone. Une des raisons pour laquelle tant de gens tombent amoureux de ce pays. Nous aimons profiter et prendre le temps pour manger. Nous apprécions toujours un bon repas. Surtout quand il est pris en bonne compagnie.

_______
Crédits images:
Repas de famille – Source: le Huffingtonpost.fr
Les pâtisseries françaises – Source: metrofrance.com
Gastronomie française – Source: cathoune-leblogdecathoune.blogspot.co.uk
BD Gastronomie française – Source: catoune.com



Join the conversation

3 Comments




  1. Marianne Kopf
    8 years ago

    J’ai hâte de lire ton premier roman! belle description de la culture, que dis-je, du culte de la nourriture en France 🙂 frais et amusant.


  2. Elisabeth Donato
    8 years ago

    L’un des meilleurs moments de ma visite annuelle en France est “La Cousinade” traditionnelle, un grand repas qui réunit tous mes cousins, mon frère, mon oncle, et leurs épouses. L’ambiance est chaleureuse, on mange très bien et la conversation est superbe et on rit comme des fous.


  3. Julie Gourichon
    8 years ago

    Merci, ça me touche beaucoup. J’essaie juste d’être sincère 🙂 en ce qui concerne mon roman, faudra attendre encore un peu mais dix chapitres sont déjà écrits. 🙂 bonne journée.