Gastronomie
Share
Print article

Comment

Du chocolat made in France

7399629782_dc4eff2930_z

L’Atelier du Chocolat à Bayonne. De quoi allier culture et plaisir des sens, en suivant pas à pas l’odyssée de cette gourmandise, depuis sa découverte chez les Mayas, à sa commercialisation en Europe. Entrez au cœur de la chocolaterie et découvrez les spécialités de la porte du Pays Basque. 

Piment d’Espelette, fromage de brebis, rugby, pelote basque, férias… Aucun francophile n’ignore ces spécialités du Pays Basque. Mais saviez-vous pour autant que le chocolat en faisait partie ? Bayonne, avec ses 45 000 habitants, est la capitale française du chocolat. Le musée qui lui est consacré au sein de l’Atelier du Chocolat attire chaque année une foule toujours plus nombreuse de gourmands et de curieux. A vos papilles.

L’introduction du chocolat en France

Si le chocolat n’est pas une spécialité originaire de France, il n’en est pas moins largement consommé et apprécié. Nous le connaissons depuis bien longtemps, sa découverte datant de l’époque des grandes explorations.

7399625348_8828c8c491_z

Le navigateur espagnol Hernan Cortes a été le premier à l’importer sur le vieux continent. Mais il faudra attendre le mariage de Louis XIII avec l’infante Anne d’Autriche, fille de Philippe III d’Espagne, pour voir son introduction dans notre pays. Très appréciée comme boisson à la cour du Roi, le chocolat se diffuse dans tout le territoire et en particulier au Pays Basque, à Bayonne, qui se revendique première ville française à l’avoir vu apparaître et à l’avoir transformé pour commercialisation.

Un passionné, créateur de l’Atelier du Chocolat

En 1950, Madeleine et Joseph Andrieu s’installent à Bayonne pour y créer leur entreprise de pâtisserie et chocolaterie. C’est leur fils, Serge, qui donne naissance à la SARL Andrieu qui connaîtra de suite un franc succès. En 1995, le fameux Bouquet de Chocolat est inventé en même temps que le concept de l’Atelier du Chocolat. Aujourd’hui, la petite affaire familiale compte 40 ateliers et pour près de 140 salariés, répartis dans toute l’Hexagone, du Pays Basque à Paris, en passant par Montpellier et Rennes.

7399640730_fe824d4ac5

Tous les goûts sont permis

Un savoir faire ancestral est mis en œuvre pour permettre à ce chocolat d’exprimer tout son arôme et créer les multiples formes gourmandes que nous lui connaissons. Le matin, le musée propose au visiteur de venir découvrir l’art et la manière de cuisiner le chocolat, de la plus petite bouchée à la plus somptueuse des sculptures de Pâques.

7405703348_93238f863f_z

Tous les goûts sont permis : chocolat noir 95%, chocolat au lait, chocolat blanc, noisette, nougat, amande, framboise, orange, gingembre, cannelle… il serait trop long de les énumérer tous. Mais s’il n’y en avait qu’un à retenir, ce serait le suivant car vous ne le trouverez qu’au Pays Basque : le chocolat au piment d’Espelette. A choisir en dernier lors de la dégustation, pour pouvoir apprécier tout son arôme, sa force et sa pointe de piquant. Vous le reconnaîtrez entre mille grâce à sa couleur rouge et noire.

7399635250_8fd6ef7a1e_z

Habité par de multiples odeurs alléchantes, l’Atelier du Chocolat de Bayonne ouvre ses portes au public du lundi au samedi. Conseil d’ami, prévoyez de ne pas manger avant la visite. Tout le plaisir de la dégustation en dépend…

Image Credits:
1. L’enseigne de l’Atelier du Chocolat à Bayonne, par Isabelle Bertaud
2. Fèves de cacao, par Isabelle Bertaud
3. Les Bouquets de Chocolat Andrieu, par Isabelle Bertaud
4. Les moules des chocolats de Pâques, par Isabelle Bertaud
5. Les parfums du chocolat, par Isabelle Bertaud


Join the conversation

0 Comment