Escapades
Share
Print article

Comment

Ces Français en rouge et blanc

Isabelle Bernard - Ces Français en rouge et blanc - Ma Vie Francaise - My French Life - www.MyFrenchLife.org

Chaque année à la même période, Dax revêt son habit blanc et rouge, couleurs officielles des ferias et accueille les festayres (fêtards) de la France entière, venus passer six jours et six nuits de fête.

Véritable tradition culturelle landaise, les fêtes de Dax se sont déroulées cette année du 10 au 15 août, dans la lignée de Pampelune, la Madeleine (Mont-de-Marsan) ou encore Bayonne.

Une marée française rouge et blanche

8011593194_87d78e999a_o

Les ferias de Dax sont l’évènement majeur transfigurant la station thermale une fois l’année, aux alentours du 15 août. Cette petite ville habituellement tranquille se met à trembler pendant six jours au rythme des bandas (groupes de musique harmonique), corridas, courses landaises, matchs de rugby, défilés folkloriques et autres manifestations musicales. Un seul mot d’ordre : festoyer.

Et, comme il est de tradition à Pampelune ou à Bayonne, le festayre – plus familièrement appelé fêtard – se doit de revêtir un vêtement blanc assorti d’un foulard rouge noué autour du cou et pourquoi pas d’une cinta, écharpe rouge ceinturant la taille.

Une fois que vous avez effectué ce petit rituel, vous êtes prêt à entamer ces six jours de liesse.

C’est une marée rouge et blanche qui prend d’assaut la cité après la remise des clés de la ville par le maire et le parrain des ferias. Cette année, ce dernier n’était autre que le dacquois Marc Lièvremont, ancien entraîneur de l’équipe de France de rugby.

Entre folklore espagnol et tradition française

8011586701_9dd2643131_o

Le Sud de la France, de par sa frontière commune, reste très influencé par les traditions espagnoles. Les ferias françaises, inspirées de la fameuse feria de San Fermin à Pampelune, reflètent par conséquent une certaine hispanité tant dans leur déroulement que dans le vocabulaire utilisé. L’exemple le plus concret reste la corrida de toros dont les aficionados (amateurs) sont nombreux à Dax.

C’est à partir de la nuit tombée que les festayres se retrouvent à la peña, l’un des éléments majeurs des ferias ; des comptoirs associatifs peuplent chaque recoin de la ville, proposant sangria, punch, et autre alcool plus ou moins fort, pour un moment convivial après avoir fait le tour de la fête foraine.

L’envers du décor des ferias en France

8011586783_a9ee56fcec_o

Et s’il y a une chose à regretter, c’est que les ferias riment trop souvent avec alcool et excès. Dès le soir, beaucoup arpentent les rues de la ville, titubant ou bousculant d’autres jeunes, provoquant bagarres et emportements. Pour pallier ce fléau, la ville a mis en place des stands d’accueil et de repos où une soupe est offerte. À partir de l’année prochaine, les fêtes de Dax seront réduites à une durée de cinq jours au lieu de six, les élus souhaitant par ce fait réduire les débordements trop nombreux.

Tradition ancestrale du Sud de l’Hexagone, les ferias ne subissent pas la crise et rassemblent chaque année de plus en plus de Français, initiés ou non. Malgré quelques excès inévitables, je ne puis que vous inviter à vous revêtir de blanc et rouge et venir découvrir cet évènement central dans la culture landaise. Rendez-vous l’année prochaine !

Références :
1. Feria Dax, site officiel des ferias de Dax
2. Dax, site officiel de la ville de Dax
3. San Fermin, site officiel de San Fermin
All images from Tristan Brunet



Join the conversation

0 Comment