Arts + Culture
Share
Print article

Comment

French Art : Sydney expose le vieux Paris d’Eugène Atget

Coralie L'Enfant - French art: Sydney exhibits ‘Old Paris’ by Eugène Atget - Ma Vie Francaise - My French Life - www.MyFrenchLife.org

This article is in French. Click here to read it in English.

Zoom sur l’exposition sur le vieux Paris à Sydney du photographe français Eugène Atget. Des jardins aux ruelles, des quais de Seine aux faubourgs, l’artiste s’approprie l’âme parisienne. 

L’Art Gallery de la Nouvelles-Galles du Sud expose, jusqu’au 4 novembre, plus de 200 photos du Français Eugène Atget. Il y a plus d’un siècle, celui-ci vécut à Paris et devint un chasseur d’images parcourant, inlassablement, les trottoirs parisiens. A la quête de paysages et de scènes de vie qu’il revendra à des artistes en mal d’inspiration. Pendant trente ans, Atget façonnera son œuvre gigantesque.

Qui est donc le Français Eugène Atget ?

Photographe français, né à Libourne en 1857, Eugène Atget est célèbre pour ses photos considérées comme de la documentation sur le vieux Paris des années 1890 à 1927.

8064706070_00fb03b6b8_b

Sans famille et acteur raté, Eugène débute la photographie à la fin du XIXe siècle. A l’époque, il procure des descriptifs très poussés à des peintres mais demeure infortuné avant quarante ans. Après des études sur les paysages et les fleurs, l’artiste s’intéresse de plus près à son sujet de prédilection : le vieux Paris qu’il décline sous toutes ses coutures.

La vieille France

8064703861_1fd0cd55cd_o

Atget immortalise une capitale loin de l’image de la Belle Époque. Celle qui s’éclipse en raison d’une modernisation sans frein menée par le baron Haussmann.

L’exposition se décompose ainsi en onze sections qui rassemblent les thèmes d’Atget. Des rues et des bâtiments insipides, des détails passant inaperçus.

L’artiste y inclut même les métiers ambulants, les affiches, les intérieurs parisiens, les terrains vagues, les étalages, les fortifications, les voitures à cheval ou encore les jardins.

Par la suite, ses œuvres attirent l’attention des grandes institutions comme le Musée Carnavalet et la Bibliothèque Nationale, principaux clients d’Eugène Atget. L’homme fut également la source d‘inspiration des peintres surréalistes comme Man Ray, Walker Evans et Bernd & Hilla Becher.

Un « French artist » indigent

8064703637_9b4e92ff73_b

Habillé modestement, portant sur son dos un matériel lourd et désuet, Atget possédait un simple appareil à soufflet (18×24 cm en bois). Entre autres, l’usage de plaques de verre lui permettait de prendre des photos avec une grande précision. Cependant, sa méthode d’impression demeure traditionnelle mais n’a pas empêché une incroyable modernité dans son art.

Parmi les nombreux admirateurs que compte Eugène Atget, il y a Bérénice Abbott, photographe américaine qui cite à propos de son travail : ”La première fois que j’ai vu des photographies d’Eugène Atget, c’était en 1925 au studio de Man Ray à Paris. Leur impact fut immédiat et formidable. Le sujet n’était pas sensationnel, mais néanmoins choquant dans leur familiarité même. Le vrai monde, vu avec émerveillement et surprise, se reflète dans chaque photo”.

Et vous, quel est votre quartier parisien favori ?

Références :
1. Eugène Atget’s old Paris, The Australian
2. Eugène Atget exhibition, the AU review
3. Biographie de Man Ray, Wikipedia

Images Credits :
All images from Art Gallery of New South Wales


Join the conversation

0 Comment