Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Révolutions françaises, part one: a taste for impressionism

8141520739_55d9d67891_o La France a donné naissance à son lot de grands penseurs. Parmi eux, de réels innovateurs qui ont su marquer de façon indélébile le patrimoine culturel mondial. Premier hommage d’une petite série qui retracera certaines de leurs plus remarquables rébellions. Les Français sont connus pour leurs inclinations protestataires. Révolutions, manifestations ou encore grèves sont des mots faisant partie intégrante du vocabulaire et même de la culture française. Et ceci ne prend pas uniquement place à des niveaux politiques ou sociaux. The Royal Academy of Arts of London s’est intéressée à l’une de leurs plus belles révolutions, artistique, qui naquit plus d’un siècle après 1789 et changea définitivement le monde de la peinture et des arts visuels dans le monde entier. La révolution impressionniste. 8141552620_0c5bc7f270_o Pour l’exposition From Paris : A Taste for Impressionism, la ville de Londres a accueilli plusieurs dizaines de toiles tirées de la collection de Robert Sterling Clark. Celles-ci étaient exposées sur tout un étage de l’académie et le spectateur pouvait y admirer des œuvres de célèbres peintres tels que Renoir, Monet ou Boudin.

Aux Armes citoyens français !

Robert Sterling Clark était un collectionneur américain, lui aussi tombé amoureux de la France après un voyage à Paris à la fin de son service militaire. Rebelle dans l’âme, épris d’une actrice de la comédie française nommée Francine, qui ne correspondait en rien aux valeurs conservatrices familiales, il se donne la mission de collecter les plus belles toiles impressionnistes de l’époque avec sa femme et organise entre 1874 et 1876 plusieurs expositions indépendantes. 8141520887_80f8d555c5_o Car il n’était pas bon, à l’époque, d’être un « peintre de la lumière ». Comme toutes révolutions, le mouvement impressionniste fit scandale à ses débuts. Il ne respectait pas les codes académiques. Il mettait en scène d’illustres inconnus. Il fit sortir les peintres de leurs ateliers pour les installer dans la nature. En bref, il remettait en question des siècles de peintures. Boudé du célèbre Salon de Paris, il put tout de même se révéler, notamment grâce aux bons offices d’amateurs d’art moderne tel que Robert Sterling Clark. Une lutte intellectuelle s’engage alors. D’un côté les modernistes qui souhaitent imposer leur vision du réel et de l’autre les académiques pour qui il est impensable de modifier des codes picturaux si solidement établis. Une lutte que les premiers remportent à mesure que l’on reconnaît leur talent au fil des années.

Allons enfants de la Patrie française, le jour de gloire est arrivé

8141579891_465959b936_o Ces peintres sont reconnus depuis longtemps à présent. Exposées et admirées, des toiles comme Les nymphéas de Monet ou le Bal du moulin de la Galette d’Auguste Renoir ont intégré le patrimoine culturel français. Elles ont pu transformer notre vision de l‘esthétique et ainsi créer un tournant dans l’histoire de la peinture. L’impressionnisme a également eu un réel impact sur ses successeurs que ce soit en peinture, en sculpture, en vidéo ou même en littérature.

Crédits images
1. Robert Sterling Clark et sa femme, Robert Sterling Clark Foundation.  
2. A taste for impressionism, affiche de la Royal Academy de Londres.
3. Les Nymphéas, Claude Monet, par Ciretrudon le blog.
4. Eugène Boudin, par Paule Del blog.  


Join the conversation

0 Comment