Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Le 104, un lieu artistique atypique au sein du paysage culturel français

2865512870_f84773a36f_b

This article is in French. Click here to read it in English.

Le Cent Quatre est non seulement exceptionnel en raison de sa vision sur l’art et du quartier qui l’entoure, mais aussi en raison de son histoire. Jadis se trouvaient ici les pompes funèbres municipales de Paris. Aujourd’hui, le Cent Quatre accueille non plus des morts, mais des artistes de tout horizon (et bien vivants ceux-ci !) ainsi que le public, jouant un rôle primordial dans le succès de ce lieu particulier.

Idée de sortie pour une journée pluvieuse : le 104 ! Commencez-y votre journée par un brunch bien français au Café Caché, profitez ensuite des expositions, esquissez un pas de danse et finissez votre tour au restaurant Les Grandes Tables !

Une exception culturelle française

Alors que la majorité des institutions françaises mais aussi mondiales se consacre à une forme d’art particulier, le Cent Quatre est ouvert à tous. Ainsi se côtoient danse, arts numériques, théâtre, musique et même cirque dans ce bâtiment de 35 000 m². Les artistes peuvent y séjourner pendant quelques mois et/ou bénéficier des différentes installations techniques. Seule obligation : être disposé à communiquer en permanence avec le public et depuis 2010 avec aussi de jeunes entreprises travaillant dans le secteur de l’industrie culturelle.

C’est ainsi que vous pouvez flâner entre une installation contemporaine tout en y voyant jouer des enfants et danser des jeunes du quartier sur les derniers tubes hip-hop. Une conception de la création artistique unique en France, mais aussi dans le monde entier. Ainsi seuls Berlin, Rome et Madrid disposent actuellement d’un lieu similaire.

Que faire dans ce temple français de l’art contemporain ?

celeste-boursier-mougenot-par-nature-104_large2
La question n’est pas tant de savoir ce qui se fait ici, mais de choisir parmi les nombreuses propositions. Une suggestion parmi d’autres : l’exposition collective “Par nature” qui s’y tient en ce moment. Huit artistes ont eu carte blanche pour interpréter notre façon de vivre le retour à la nature. Le résultat se traduit dans des installations drôles et émouvantes telles que celle de Céleste Boursier-Mougenot qui nous propose de déambuler dans une cage avec des dizaines d’oiseaux pouvant se poser sur des guitares électriques. Vous avez donc droit à un concert assourdissant de chants d’oiseaux et de fausses notes.

Faites également un détour par le jardin poétique de Joana Vasconcelos ou celui de Hema Upadhyay. Ou alors rêvez de liberté et prêtez-vous au jeu de la photo devant deux ailes énormes. C’est aussi le Cent Quatre qui a eu la primeur de pouvoir accueillir le Musée des Cœurs Brisés en France. Enfin, ne ratez pas l’œuvre de Pascale Marthine Tayou qui fait office de porte d’entrée. Ainsi des dizaines d’enseignes éclairées habillent le “Mur ouvert”‘ dont le but est d’interpeller le visiteur sur l’entrée du lieu, mais aussi sur l’ouverture d’esprit de chacun envers tout ceux qui nous entourent.

Le Cent Quatre, un lieu de convivialité à la française

Une autre particularité du Cent Quatre est son projet social consistant à créer un lien durable avec les habitants du quartier dans lequel il se trouve. Ainsi vous trouverez au sein du bâtiment l’appartement d’Emmaüs, une association caritative permettant la vente d’objets d’occasion tout en offrant un emploi aux personnes en difficulté sociale. D’autres initiatives originales : le Camion à Pizza, le marché bio ou encore un espace où vous pouvez échanger l’un de vos livres contre un autre.

Paris en toutes lettres 2011
Gardez aussi un œil sur les différents évènements organisés par le Cent Quatre comme par exemple le Bal Pop’ organisé une fois par mois. Le moment idéal pour sortir vos chaussures de danse pour danser la java, la valse musette ou des danses plus contemporaines. Enfin, mention particulière pour l’attention portée aux tous petits avec des visites adaptées à leur âge, des activités autour de la création artistique ou encore une vraie Maison des Petits où des adultes les accompagnent dans la découverte de l’art contemporain.

La seule chose qui n’est pas au programme du Cent Quatre ? L’ennui !

Références :
1. Site officiel du 104.
2. Programmation du 104.
3. Site officiel d’Emmaüs. 
4. La maison des petits au 104.Crédits images :
1. Le 104 : espace plénière, par Altaide sur Flickr.  
2. Par nature au 104, par Slash. 
3. Nuit blanche sans permission de minuit pour les minus, sur blogs.paris.fr. 


Join the conversation

0 Comment