Reportage + Société
Share
Print article

Comment

La nouvelle vague du ski français

Coupe du monde de ski

This article is in French. Click here to read it in English.

Lors des derniers Championnats du monde de ski de Schladming en Autriche, l’équipe de France de ski alpin a réussi à ramener quatre médailles dont deux médailles d’or.

L’équipe de France de ski alpin ne faisait pas forcément très peur avant les championnats du monde de Schladming en Autriche. En effet, mis à part Tessa Worley chez les dames ou Alexis Pinturault chez les hommes, la grande partie des descendeurs et slalomeurs tricolores était en position d’outsider.

Une génération française expérimentée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Depuis les derniers championnats à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, les Bleus n’ont plus de fers de lance comme l’avaient été Jean-Baptiste Grange, Julien Lizeroux et Marie Marchand-Arvier en 2009. Ils avaient apporté une dynamique et un intérêt croissant chez les Français pour ce sport. Auteurs de deux saisons de haut niveau en 2009 et 2010, ils sont depuis tombés dans le fond du classement suite à des blessures.

C’est une génération expérimentée qui a pris le relais sans pour autant avoir trouvé de leader. Néanmoins, Marion Rolland, David Poisson ou Gauthier de Tessières, actifs depuis les années 2000, ont réalisé les courses de leurs vies. Marion Rolland, victime de moqueries après sa blessure lors de la descente des JO de Vancouver, a pris sa revanche en remportant la descente dames. Les deux autres ont réussi leurs campagnes autrichiennes en obtenant respectivement la médaille de bronze de la descente et la médaille d’argent du Super-G.

David Poisson est devenu par ailleurs premier médaillé français de la descente depuis Luc Alphand, en 1996. Ce dernier fut l’un des plus grands champions français du ski alpin, vainqueur de cinq globes de cristal, de douze épreuves de coupe du monde de ski mais aussi d’un rallye Paris-Dakar en 2006.

Des espoirs français arrivés à maturité

Florent Rois Ski 3

Tessa Worley et Alexis Pinturault, les deux meilleures chances de médaille et espoirs du ski français, ont dépassé les attentes des supporters. La skieuse du Grand-Bornand a remporté à 23 ans son deuxième titre de championne du monde après le titre par équipe en 2011. Déjà victorieuse sur les épreuves de la Coupe du monde, la skieuse née à Annemasse d’un père australien et d’une mère française devient championne du monde de slalom géant.

Alexis Pinturault a, quant à lui, terminé sixième de la descente remportée par l’Autrichien Marcel Hirscher.  Ces deux espoirs français de 23 et 22 ans ont été à la hauteur de l’évènement. Ils portent les espoirs de l’équipe de France, qui s’est classée troisième au classement du championnat du Monde.

Objectif Sotchi pour l’équipe de France

Florent Rois Ski 4Cette campagne et ses beaux résultats à un an des Jeux olympiques d’hiver sont réjouissants pour l’équipe de France. Toutefois, les espoirs reposent principalement sur ces quatre médaillés et leur manque d’expérience du podium à ce niveau laisse perplexe quant à leur chance de glaner une médaille olympique aux Jeux Olympiques de Sotchi, en Russie.

Mais Tessa Worley ou Alexis Pinturault seront certainement aux avant-postes l’année prochaine. Cette même épreuve à laquelle Jean-Baptiste Grange, légende du ski français moderne, pourrait bien participer. Le slalomeur de Valloire garde en effet les Jeux Olympiques en point de mire, lui qui a connu deux saisons très difficiles à cause de blessures et d’opérations à répétition. Les autres skieurs français devront travailler pour gagner leur place et ne pas faire le voyage pour rien. Adrien Théaux, Thomas Fanara, Marie Marchand-Arvier ou Sandrine Aubert ont en tout cas la capacité de monter sur un podium.

Et vous, qui voyez-vous déjà gravir les marches des podiums à Sotchi ?

Crédits images :
1. Johan Clarey, par joménager sur Flickr.
2. Bansko 2011 FIS Ski World Cup – Jean-Baptiste GRANGE, par Plamen Velev sur Flickr. 

3. Tessa Worley, par Christian Jansky sur Wikipédia. 
4. Le logo numérique de 2014 Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi, par maiak.info sur Flickr.


Join the conversation

0 Comment