Mode + Beauté
Share
Print article

Comment

Mode française : histoire de l’indémodable marinière

This article is in French. Click here to read it in English.

Qui aurait pensé qu’une simple tenue militaire pourrait devenir un jour l’une des pièces maîtresses des fashionistas ?
Pas grand monde me direz-vous ! 

Et pourtant, dans les années 1900 la fameuse marinière va connaître son heure de gloire. A tel point que de nombreux grands noms de la mode française vont s’y intéresser. L’agrémentant au fil des différentes collections printemps-été, ces créateurs vont faire de la marinière l’un des vêtements basiques les plus célèbres.

Partons à la découverte de l’histoire de ce tricot rayé venu de France.

Les marins français font la mode

Loin de l’univers de la mode, la marinière fit tout d’abord ses débuts dans la marine nationale. Appelée également tricot rayé, la marinière était en fait l’une des tenues de travail que portaient autrefois les matelots d’équipage de la marine nationale.

Simple uniforme de travail sans aucune symbolique, ce tricot rayé servait dans les années 1800 de sous-vêtement aux marins français.

En effet, à cette époque les sous-vêtements masculins n’existaient pas. La marinière jouait donc ce rôle. Arrivant jusqu’aux genoux, elle était appréciée pour son confort.

En 1858, le statut de celle-ci va monter en grade au travers d’un décret officiel du bulletin des armées, qui va donner une description stricte et précise de la « vraie » marinière, mentionnant le nombre de rayures, leur couleur, la matière du tricot, la longueur des manches…Tant de critères permettant de la distinguer.

Ce simple tricot aurait pu passer incognito et ne jamais faire son entrée dans le monde de la mode, mais c’était sans compter sur une femme avant-gardiste qui en avait décidé autrement.

Aux débuts des années 1900, la créatrice française Coco Chanel va faire le pari risqué de faire de cette tenue d’homme une tenue de femme.

La marinière, chouchou des créateurs français

Nous sommes aux débuts des années 1900 quand une jeune créatrice française change le sort de la marinière.

C’est au cours de ses nombreux séjours à Deauville que Coco Chanel, observant les nombreux marins de passage, va en effet avoir une idée novatrice.

Connue pour son côté non conventionnel, elle va se lancer un pari fou : rendre une tenue d’homme féminine.

Persévérant dans sa conception de tenues pratiques pour les femmes, elle va donc proposer une marinière courte et confortable, tout en conservant les caractéristiques de celles des marins.

Ce sont les débuts de la marinière dans l’univers de la mode.

Tout d’abord portée par les vacanciers de la station balnéaire, ce tricot rayé va vite gagner la capitale et le dressing des Françaises.

Année après année, de nombreux créateurs français vont s’intéresser à celle-ci. La revisitant selon les divers courants de la mode et des époques, ils ont su la remettre sans cesse sur le devant de la scène.

D’Yves St Laurent à Sonia Rykiel en passant par Jean-Paul Gaultier, les plus grands noms de la mode française ont succombé au charme de ce tricot à rayures. Et bien des années après, ils ne sont plus les seuls.

Synonyme de nostalgie pour certains, comme le disait Jean-Paul Gaultier, la marinière est surtout devenue l’un des basiques les plus célèbres de nos garde-robes et l’un des symboles de la mode ‘made in France’.

Et vous, avez-vous l’habitude de porter des marinières ?

Références :
1. Très chère marinière, www.puretrend.com
2. Quand les voyages inspirent les créateurs, www.lexpress.fr
3. Le B.A.-BA… de la marinière, www.lemonde.fr
4. Éloge de la Marinière : sur une idée d’Armor-Lux, Paris, Éditions Palantines, juin 2008
Crédits images :
1 & 3. Marinière de la marine nationale française, Gabrielle Chanel dans l’entre deux guerres pose en marinière – 1928, de Claude Truong-Ngoc
2. Marin français – 1910, auteur inconnu via Wikipédia 


Join the conversation

0 Comment

You must be logged in to post a comment.

If you are not a member click here to signup now