Reportage + Société
Share
Print article

Comment

La Grande Boucle arrive sur les écrans français

182579_360138974086921_1745333594_n

This article is in French. Click here to read it in English.

Mercredi 12 juin, La Grande Boucle est sorti dans les salles de cinéma françaises. Ce film, inspiré du Tour de France, était donc projeté quelques semaines avant le début de la course en Corse, de quoi faire patienter encore les aficionados de vélo…

Avant le départ des coureurs professionnels, Clovis Cornillac lance la course avec une comédie attachante d’un homme passionné par le Tour de France.

L’histoire d’un Français passionné par le vélo

601663_356159624484856_687544323_n

La Grande Boucle, c’est l’histoire de François, un homme passionné par le cyclisme et donc par le Tour de France. Citoyen anonyme, il décide de prendre le départ du Tour de France un jour avant les professionnels et réaliser le même parcours que les champions. Car pour lui, seul le cyclisme est encore présent dans sa vie, sa femme et son patron venant de lui claquer la porte au nez et son fils ne le considérant plus ou peu. François décide donc de réaliser un rêve d’enfant, celui de faire le Tour de France.

Passionné et incollable sur tout ce que concerne la course, il prend le départ un jour avant les pros pour arriver avant eux à Paris. D’abord seul, il se retrouve rapidement rejoint par une communauté autour de lui qui le suit et forment un groupe de coureurs. Le public et les médias s’enflamment et le leader du Tour de France est même jaloux du succès que rencontre François grâce à son idée. Homme triste et sans vie, François réalise son rêve et retrouve avec la Grande Boucle le sourire et la joie de vivre.

Un casting relevé pour ce film français

945635_362661497168002_127020607_n

Ce film de Laurent Truel, réalisateur entre autre de Jean-Philippe avec Fabrice Luchini et Johnny Hallyday, est une comédie dans laquelle on retrouve Clovis Cornillac, Bouli Lanners ou encore Ary Abittan. Clovis Cornillac, un des meilleurs acteurs de sa génération, interprète François Nouel, le héros qui réalise le Tour à sa façon. Un rôle qu’il tient très bien entre la tristesse du départ de sa femme, la perte de son travail, l’espoir de se relever en gravissant les montagnes et les retrouvailles avec les siens.

Il est appuyé par le très amusant Bouli Lanners qui joue Rémi et comme toujours dans une comédie dramatique, il fait face à un trouble-fête. Ary Abittan est le maillot jaune qui devient jaloux du succès de François. Accent italien à la clé, le cliché du parfait méchant colle à la peau du prétendant au titre sur les Champs-Elysées. A noter que Laurent Jalabert et Bernard Hinault, deux stars du Tour, sont crédités au film et que Nelson Monfort y joue son propre rôle, celui de commentateur sportif pour la télévision nationale lors du Tour de France.

Le Tour de France avant tout

935671_355895501177935_2007229510_n

Grâce à la complicité entre Rémi (Bouli Lanners), le directeur sportif de François sur le Tour, cette comédie tendre et drôle accroche. Agrémentée d’images magnifiques des Pyrénées ou encore des Champs-Élysées, le travail de réalisation pour un film sur le cyclisme est vraiment de qualité. De Paris au Col du Tourmalet, de Montpellier au Nord, les variantes des paysages reflètent la course qui se déroulera quelques jours plus tard. Un bon moyen de faire encore patienter les dizaines de milliers de spectateurs de la vraie Grande Boucle.

Amoureux de cyclisme, de paysages ou simplement de comédies attendrissantes, ce film devrait vous plaire, par l’originalité de sa trame et par sa pertinence actuelle.

Crédits images :
1, 2, 3, 4 : page Facebook officielle du film.


Join the conversation

0 Comment