Vie Française
Share
Print article

Comment

French dream jobs: Martial Davo, La Trémoille

Briony-Kemp-Griffin-08.07.13-Martial-Davo-La-Tremoille-2-2Si vous pouviez choisir un métier de rêve, quel serait le vôtre ?

Et si vous pouviez être l’ultime initié parisien: prendre le pouls de la ville à n’importe quel moment. Ce n’est probablement pas le métier de rêve que vous imaginez, mais nous savons que, parfois, la réalité peut être beaucoup plus fascinante que la fiction…

Partez à la découverte de Paris en compagnie des concierges de quelques uns des hôtels parisiens les plus luxueux et convoités.

Cette fois-ci, nous rencontrons Martial Davo de La Trémoille pour parler métiers de rêve, et détails quotidiens du plus haussmanniens des hôtels de la capitale française.

Click here to read this article in English.

Martial, comment vous décririez-vous en trois mots ?

Je n’ai qu’un mot : passionné.

Avez-vous toujours rêvé de devenir concierge ? Qu’est-ce qui vous a attiré le plus dans ce métier et quel a été votre parcours ? Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?

Je travaille à La Trémoille depuis 30 ans et j’adore. J’ai commencé en 1981 pendant que j’étais étudiant. J’avais travaillé dans l’hôtel pendant deux saisons, et puis il y a eu une opportunité où ils avaient besoin d’embaucher quelqu’un, donc j’ai arrêté mes études pour travailler à l’hôtel plein temps.
Au début, ce n’était pas du tout ce que je voulais faire – je voulais être prof de gym à l’école. Mais dès que j’ai gouté au monde de l’hôtellerie, j’en suis tombé amoureux. Quand La Trémoille m’a appelé en me disant qu’ils avaient besoin de quelqu’un, j’ai dit oui et j’ai décidé d’en faire mon métier.

Briony Kemp-Griffin - 08.07.13 - Martial Davo - La Tremoille 42Certaines personnes considèrent le métier de concierge comme un ‘métier de rêve’. Quels sont pour vous les avantages à travailler dans un hôtel de luxe ?

C’est un métier extraordinaire qui est fait de contacts, de découvertes. On rencontre des gens passionnants qui viennent de tous les endroits du monde. Il y a cette diversité qui est extraordinaire et puis notre clientèle change petit à petit – nous avons maintenant des personnes venant de pays émergents comme la Turquie, le Brésil etc. On rencontre d’autres gens que l’on ne voyait pas il y a dix ans que l’on rencontre maintenant.

Si vous deviez associer une couleur à La Trémoille, laquelle serait-ce et pourquoi ? 

Le pourpre. C’est la couleur qui a été choisi pour la décoration et tout est fait autour de ça. Il y en a partout. C’est une couleur assez apaisante.

Nous avons appris que vous jouiez au golf. Quand avez-vous commencé à jouer et qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce sport ?

Je joue au golf depuis mes 25 ans. J’y joue dès que je peux – au moins une à deux fois par semaine. C’est un sport très porteur. Nous avons beaucoup de businessmen qui viennent jouer au golf parce que ça leurs permet d’être avec une personne à qui ils ont besoin de parler pendant quatre à cinq heures et ils se trouvent au milieu de la nature. C’est un très bon endroit pour faire du business.

En tant qu’initié de La Trémoille, Martial connait les meilleurs endroits à mettre sur votre liste à faire à Paris: découvrez ses conseils et secrets.

Quel serait votre métier de rêve français? Dites-le nous dans un commentaire, envoyez nous un tweet ou partagez avec un ami via la barre de partage à gauche!

All images courtesy of La Trémoille.


Join the conversation

0 Comment