Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Paris celebrates Chopin in 2010

Alex Mealey - 4.11.13 - Chopin - www.MyFrenchLife.orgEt ne manquez pas la balade romantique

The year 2010 marks the bicentenary of Frédéric Chopin’s birth. The famous composer lived in Paris from 1831 to 1849. The city is paying homage to the most Parisian of Poles through an extensive exhibition at the Museum of Romantic Life (from 2 March to 11 July), concerts, activities in libraries, a stroll through Paris following in the artist’s footsteps…

2010: Frédéric Chopin was born 200 years ago. It was during his time in Paris that his musical genius blossomed. Chopin is one of the most played piano composers in the world, even 200 years after his death. Paris is paying homage to the most Parisian of Poles: an extensive exhibition at the Museum of Romantic Life (from 2 March to 11 July), concerts, activities in libraries and a stroll through Paris following in the artist’s footsteps…

Exhibition at the Museum of Romantic Life (City of Paris Museum)

Devised specifically for the house in the rue Chaptal where Chopin went to visit his friends, this tribute recalls the time he spent in Paris (1831-1849). The exhibition brings together some ninety paintings, sculptures and drawings by the likes of Chassériau, Clésinger, Corot, Courbet, Delacroix and Scheffer.

Literature, painting and music intertwine to strike a chord with one colour – the blue note that Delacroix and George Sand heard in Chopin’s music.

Useful information on the “Frédéric Chopin, the blue note” exhibition:

From 2 March to 11 July 2010
Admission:
Full rate: €7
Reduced: €5
Children: €3.50
Musée de la Vie romantique
Hôtel Scheffer-Renan
16, rue Chaptal 75009 Paris
Tel.: +33 (0)1 55 31 95 67
www.vie-romantique.paris.fr

Getting there

Metro stations: St Georges (line 12), Blanche (line 2), Pigalle (lines 2 and 12), Liège (line 13)
Bus lines: 74, 67, 68
Vélib’ (self-service cycle hire) station: rue Chaptal

Open from Tuesday to Sunday, from 10am to 6pm. Late night opening every Thursday until 8pm.
Closed Mondays and public holidays

Stroll through Chopin’s Paris (in French)

Devised by Paris City Hall, Chopin’s walks incorporate some of the places the artist held dear to him in the romantic city.
Important: these walks are not guided tours. They are intended for you to discover a specific area of Paris at your own leisure.

Eh, maintenaint un peu en francais…

Alex Mealey - 4.11.13- chopin music - www.MyFrenchLife.orgTout savoir sur la balade

Le 16 juillet 1831, Frédéric Chopin écrit à sa famille restée en Pologne «apprenez que j’ai fait viser mon passeport pour Londres»… Un passeport pour Londres qui toutefois mentionne «via Paris».

Paris ! Lorsqu’il arrive dans la capitale, à l’automne, les sentiments de Chopin sont mitigés à l’égard des Français. Il leur conserve un ressentiment de n’avoir pas secouru les Polonais insurgés, maintenant écrasés par le joug russe, et dans le même temps, il est fasciné par la ville en effervescence.

Les journées révolutionnaires de juillet 1830 ont ouvert une ère de prospérité et, plus encore, Paris devient le centre des courants artistiques nouveaux, le coeur du romantisme. «Sans doute resterai-je à Paris plus longtemps que je le pensais, non que j’y sois tellement bien, mais parce qu’il est possible que peu à peu, je parvienne à l’être» (Lettre à Kumelski, 18 nov. 1831).

Vite, il rencontre Rossini, Cherubini, Paër «clef d’or de Paris», puis bientôt Kalkbrenner qui lui ouvre la voie des salons Pleyel. Il rejoint le monde des musiciens de sa génération : Mendelssohn, Liszt et Hiller. Ces rencontres décisives le placent sur le devant de la scène musicale et intellectuelle, et le précipitent aussi dans la vie mondaine, dans les salons où toute réputation se fait… ou se défait.

Là, la magie opère, son génie autant que sa personne éblouissent et séduisent. Il est «lancé». Paris sera la ville de tous les croisements, et des amours. Chez Liszt, il noue une des plus célèbres liaisons du siècle, avec George Sand (Aurore Dupin). Désormais, c’est à Paris que se construisent non seulement la vie, mais la gloire de Chopin.

Frédéric Chopin (1810-1849)

F. Chopin est né le 1er mars 1810 à Zélazowa-Wola, en Pologne, de Justyna Krzyzanowska et de François Chopin, d’origine lorraine. Sa première composition est publiée l’année de ses sept ans et les professeurs de l’École de Musique de Varsovie applaudissent son génie. Mais la Pologne, affaiblie (par un partage politique), ne suffit pas à la reconnaissance de son talent.

Chopin tente alors sa chance dans les grandes capitales européennes. Berlin, puis Vienne, en 1829, lui offre sa première consécration. De santé fragile – il est atteint de tuberculose ou de mucoviscidose – Chopin voudrait participer au mouvement insurrectionnel polonais, mais ses amis s’y opposent, le poussent à quitter son pays en novembre 1830.

Après un second voyage à Vienne, il arrive à Paris en 1831. C’est là que son génie est le plus fécond. Il croise toutes les figures du romantisme et, chez Liszt, rencontre George Sand. Leur liaison durera près de 10 années. Leur séparation, en 1847, précipite le déclin de la santé de Chopin.

Il tente un voyage en Angleterre, mais en revient encore plus affaibli : «Fais acheter un bouquet de violettes, que je trouve au moins un peu de poésie chez moi en y rentrant, ne serait-ce qu’en traversant le salon pour entrer dans ma chambre où je me coucherai sans doute pour longtemps.» Il meurt dans son appartement de la place Vendôme dans la nuit du 17 octobre 1849, entouré d’amis et de musique.

Cette balade a été conçue à l’occasion du bicentenaire de la naissance du compositeur. 

Merci  – Mairie de Paris / DAC / 2010 ; © Auteur : Jean-Yves Patte 


Join the conversation

0 Comment