Arts + Culture
Share
Print article

Comment

Rencontre avec la culture musicale traditionnelle

6305104968_c13fc87cf3

Ma première visite en France fut en 2003 dans le cadre d’une recherche sur la culture française, et plus précisément sur les festivals  d’été. J’étais curieuse de voir comment les différentes cultures s’expriment en France, notamment entre la culture traditionnelle et la culture moderne, ainsi qu’ entre la culture régionale et celle de la capitale. En effet, la France est un pays connu pour sa  diversité culturelle .

Je suis allée à Lorient pour le Festival Interceltique. Le festival était très grand et dynamique. Ce qui m’a frappée, c’était une scène sur laquelle un chœur composé d’hommes âgés s’est présenté devant un public de toutes générations, mélangées et passionnées. J’étais agréablement surprise de voir les jeunes qui écoutaient un chœur de personnes bien plus âgées qu’eux dans un pays occidental, alors qu’en Corée, le respect envers les personnes âgées est en train de disparaître dans une mutation sociale brutale influencée par la modernité. Les arts traditionnels sont également confrontés à ce problème. La valeur profonde de la culture traditionnelle n’est plus appréciée. Ce sont les musiques venant des pays occidentaux, comme la musique classique, le rock et la pop qui sont très appréciés par les Coréens.

 

Malheureusement, j’ai à peine écouté les artistes à cause du cidre que j’ai bu sous la tente réchauffée par le soleil (Je pensais que c’était une boisson légère). Je ne parlais pas non plus le français à l’époque. Le souvenir de ces différentes générations rapprochées par la musique  m’a cependant  reconduite en France pour poursuivre mon doctorat en 2005 et je me suis installée en Bretagne où j’ai séjourné à Guingamp, à Brest et à Rennes. J’ai visité des festivals de musique dans les villes et les campagnes. Ce n’était pas facile, d’autant plus les Bretons à la campagne gardent un accent et il y en a même certains qui parlent encore leur langue régionale. Cependant, les organisateurs des festivals m’ont accueilli gentiment et  m’ont aidé à comprendre leur festival et la culture bretonne.

Ce qui m’a marqué en Bretagne, c’est qu’il y a une rencontre permanente entre la musique traditionnelle et les musiques modernes. La région est musicalement très riche et la musique évolue dans son temps. D’une part, la tradition musicale issue de l’époque agricole garde une importante place, et d’autre part, les musiciens créent une musique plus contemporaine adaptée au goût du public actuel comme le rock et la pop américaine en associant la musique traditionnelle avec les musiques étrangères. Oubliée longtemps dans la région pendant l’exode rural, la culture musicale bretonne repose aujourd’hui sur le tourisme et les loisirs. Le partage entre les gens autour de la musique et de la danse y est très présent. Sur les places des villes, les festivaliers dansent jusqu’à deux ou trois heures du matin. C’est un plaisir pour eux de se retrouver et de danser sur les terres de la region où ils vivent. Cette culture musicale très associée à la danse est une énergie qui se trouve aussi bien dans les villes qu’à la campagne. Les campagnes sont animées par les fest-noz (festivals de nuit) et veillées. La musique est un outil de communication sans parole.

6305107956_e6bb70e5d3

6305111566_05b07b432c

Le cas breton serait un bon modèle pour les pays qui sont soucieux de la disparition des arts traditionnels face à la modernisation. Il permet de réfléchir sur ce qu’ est  vraiment la tradition. En effet, certains pays asiatiques protègent leurs musiques et danses traditionnelles par une politique culturelle très exigeante. On a parfois tendance à trop vouloir conserver la tradition. Certes, elle représente un héritage précieux de nos anciens mais la meilleure façon de la transmettre est de faire en sorte que la génération actuelle puisse l’apprécier.



Join the conversation

1 Comment




  1. Emmanuelle Tremolet
    8 years ago

    J’adore tout simplement. Voilà des petits trésors français qu’il est important de découvrir ou redécouvrir !
    La musique adoucit les moeurs, crée du lien social, du lien entre générations… En ces temps parfois difficiles, elle est plus que jamais un élément indispensable de nos cultures !