Arts + Culture
Share
Print article

Comment

La comédie française fait son cinéma

8001418907_445b8eb0e5_c

Zoom sur un genre cinématographique dans lequel les Français ne sont pas en reste et sur un de ses cinéastes montants, Artus de Penguern.

Quoi de mieux qu’une séance de cinéma, et plus précisément qu’une comédie, pour égayer un peu mon dimanche long et froid ? Sur le programme du cinéma mon regard se tourne vers les productions françaises, mon expérience cinématographique m’ayant enseigné qu’elles étaient, en général, plutôt réussies

Les films comiques made in France

Face aux superproductions américaines et mondiales dans le genre du polar ou du film d’action, les réalisateurs français ont su se démarquer dans deux styles cinématographiques : le cinéma d’auteur et la comédie. Si le premier reste difficile d’accès pour un public non initié, le second permet au cinéma français de s’exporter sur le marché mondial.

7996923625_fea021e110_o

Plusieurs films comiques français (ainsi que leurs acteurs phares) ont plus d’une fois dépassé les frontières hexagonales.

Peuvent être cités notamment ‘The Artist’, dont l’acteur principal, Jean Dujardin, a été récompensé par un Oscar en 2012, ‘Intouchables’, avec Omar Sy, qui vient de détrôner ‘Amélie Poulain’ dans le classement des films français ayant réalisé le plus d’entrées à l’étranger, ou encore le film de Lisa Azuelos, ‘LOL’, qui vient d’être adapté aux Etats-Unis.

L’humour à la française

Comment les Français font-ils pour se démarquer dans le genre comique ? Au delà des acteurs et des réalisateurs, on peut remarquer une différence singulière dans l’utilisation des codes humoristiques qui donne aux comédies françaises une longueur d’avance sur le terrain de la subtilité.

8001470281_a2c0991f58_o

Alors que dans certaines comédies les blagues potaches, l’humour gras, les situations grossières ou encore les scènes typiques de chutes font généralement la loi, on peut voir une nette préférence des Français pour le comique dit « de mot » (qui se retranscrit par des dialogues subtiles, à double-sens, des jeux de mots, etc.) et pour le comique de situation faisant rire le public d’un simple quiproquo ou malentendu.

Un humour plus fin qui démarque les réalisateurs français de leurs homologues hollywoodiens et soulage leurs films des certains stéréotypes et lourdeurs propres au genre.

Artus de Penguern, acteur et réalisateur français

C’est ‘la clinique de l’amour’ d’Artus de Penguern et sorti dans les salles en juin 2012, que j’ai découvert ce dimanche-là. Un film très bien réalisé, qui met en avant les travers du cinéma américain à la française. On y retrouve l’ensemble des stéréotypes des superproductions hollywoodiennes mélangés dans un cocktail explosif et savoureux.

8001420822_9eca9333ef_c

Le héros, le méchant, l’histoire d’amour, les péripéties totalement irréalistes ainsi qu’un merveilleux dénouement construisent le fil du film qu’il faut prendre à la légère. Un pastiche du blockbuster hilarant qui remet en question les recettes constamment utilisées et ré-utilisées par le genre et qui transforme un dimanche ennuyeux en partie de plaisir.

Une comédie à (vite) aller voir, qui confirme le talent des cinéastes français en la matière.



Image Credits:
1. Artus de Penguern, via Rezofilms
2. Omar Sy aux Oscars, via Cine Chronicle
3. The Artist, via Le Moment M
4. La clinique de l’amour, via Rezofilms


Join the conversation

1 Comment




  1. Sophie Dugourd
    7 years ago

    Je n’ai pas vu ce film mais il a l’air vraiment sympa. Hop, noté sur ma liste ! Merci 😉