Escapades
Share
Print article

Comment

La France insolite : un week-end dans la Villa-Cheminée près de Nantes

This article is in French. Click here to read it in English.

Isabelle Bernard 27/02/13Parées de rouge et de blanc, les cheminées de Cordemais, s’élèvent, imposantes, au dessus de la Loire. L’une d’elles, un peu en retrait, attire plus particulièrement l’attention des visiteurs : tout en haut de sa cheminée, une petite villa aux couleurs vives, assortie d’un petit jardinet, surplombe la Loire et les marais avoisinants.

La « Villa-Cheminée », née de l’esprit facétieux d’un artiste japonais, est unique en son genre ; elle accueille le temps d’un week-end ou d’une semaine les visiteurs en mal de tourisme insolite.

Ce n’est qu’en 2009, à l’occasion du festival « Estuaire », que l’artiste japonais Tatzu Nishi, fortement inspiré par Jules Verne, prit le pari fou de construire une petite maison avec jardin, au dessus d’une fausse cheminée. Pari inattendu certes, mais défi relevé haut la main !

 La «  Villa-Cheminée » : le choc entre deux mondes

Isabelle Bernard 27/02/13

C’est donc par un dimanche froid mais ensoleillé qu’avec ma famille, nous sommes arrivés enfin au pied de la fameuse cheminée. On se sent tout petits face à cette réplique haute de 15 mètres, elle-même minuscule comparée aux vraies.

Perchée au faîte d’une fausse cheminée, la « Villa-Cheminée », réplique de la ‘Battersea Power Station’, se dresse dans un alignement presque parfait de la centrale EDF (Electricité de France) toute proche, baptisée «Château de fer».

Située dans un bras secondaire de la Loire, entre marais et campagne, le vent peut se mettre à souffler fort à cet endroit ; nous sentons la bise piquante du vent glacial mais très vite, nous l’oublions : les rayons de soleil qui embrasent l’estuaire nous offrent un paysage sublime, propre à la méditation ; c’est l’endroit idéal pour qui serait à la recherche d’un petit coin en dehors du monde. Seuls les cris des mouettes viennent perturber nos pensées…

Isabelle Bernard 27/02/13Construite sur une étendue dont l’horizon s’étend à perte de vue, « la Villa-Cheminée » symbolise la confrontation entre l’horizontalité et la verticalité. Jeux de perspective, effet miroir, l’artiste nous emmène aux confins de nos rêves en nous proposant de passer une nuit ou plus, la tête dans les étoiles.

Prolongez la visite avec la centrale de Cordemais

A quelques mètres de là, la centrale thermique de Cordemais organise des visites pour vous plonger au cœur de ses poumons et de son histoire. En 2009, la centrale a inauguré son CIP (Centre d’Information du Public) : 300 m2 d’animations ludiques et interactives pour découvrir la centrale thermique, ses métiers et mieux comprendre les moyens de production d’électricité.

Isabelle Bernard 27/02/13Des expositions temporaires artistiques ont également lieu. La première, intitulée “Coeur de nature en France”, est organisée en extérieur sur la route qui mène à la centrale. Les photographies au format de 1,8 mètre sur 1,2 mètre, sont issues d’une collection de 1 500 photos. Elles seront renouvelées tous les trois mois jusqu’à l’été 2013.

La « Villa-Cheminée », côté pratique

Isabelle Bernard 27/02/13

Vous pourrez passer de 1 à 7 nuits dans la villa, seul ou en couple (pas plus, elle ne dispose que d’une chambre pour une superficie totale de 32 mètres carrés). Au rez de chaussée, se trouvent une cuisine équipée ainsi qu’une cheminée, opérationnelle en hiver. A l’étage, se trouve la chambre avec un lit double. Prix pour une nuit : 95 à 115 euros selon les jours, petit déjeuner inclus.

Mais prenez garde à réserver suffisamment tôt, l’endroit est victime de son succès ! 

Références :
1. Réservation au +33(0)2 40 75 75 07.
2. Carte et coordonnées GPS :47.281471N,1.896604W.
3. Visite de la centrale thermique de Cordemais, sur energie.edf.com.
4. Site officiel du projet artistique « Cœur de nature en France »
5. Projet « Estuaire », site officiel de la ville de Nantes. Crédits images : Toutes les photos ©Isabelle Bernard.



Join the conversation

0 Comment