Reportage + Société
Share
Print article

Comment

Test yourself: are you as Tour-obsessed as these francophiles? – Part One

invitation_image

This article is in French. Click here to read it in English.

Des étrangers passionnés par la Grande Boucle nous font partager leurs histoires sur l’une des plus grandes courses cyclistes. D’Australie, d’Angleterre ou d’ailleurs, ils sont tous tombés amoureux du Tour de France.

Par hasard tombés sur le Tour de France à la télévision, par passion du cyclisme ou pour la beauté des paysages Français, voici quelques unes des histoires ‘coups de coeur’ de la rédaction.

Votre première fois avec le Tour de France

IMG-20130315-00576 (1)

Injera est Australienne, elle a découvert le Tour de France au début des années 1980 lorsque l’un des plus grands champions Australiens, Phil Anderson, enfilait pour la première fois la tunique jaune.

« J’ai entendu parlé du Tour de France pour la première fois lorsque Phil Anderson revêtit le maillot jaune. Je n’arrivais pas à comprendre que cela ne signifiait pas qu’il avait gagné toute la course, et j’ai trouvé les subtilités de ce sport très déroutantes. J’ai porté une grande attention à ce petit maillot jaune par la suite. »

Rod a également découvert la course dans les années 1980. Résident en Outre-Manche, il a eu l’occasion de voyager dans l’hexagone.

« J’ai regardé le Tour sur Channel 4 dans le milieu des années 1980. En 1987, j’ai roulé aux « extrêmes » de la France à partir de St Malo jusqu’à Sète. Cela a renforcé mon amour pour la France et ça m’a aussi amené à m’intéresser davantage à regarder le cyclisme. La victoire de Stephen Roche était un moment passionnant… j’ai été inspiré par l’étape où il apparaît à travers les nuages pour prendre la tête devant Pedro Delgado ».

Un évènement Français, devient une passion pour tous

image (2)

La découverte du Tour de France est toujours un instant magique chargé d’émotions pour eux. Aujourd’hui, ils aiment partager cette passion.

Injera nous raconte «  J’ai toujours regardé la course à la télévision à Melbourne, en Australie. Il a été beaucoup plus facile d’éviter de s’endormir avec l’avènement des réseaux sociaux – vous n’êtes plus seul pour discuter à propos du Tour. Les vaches du Tour est née de cela! »

Les Vaches du Tour est l’initiative qu’Injera a lancé pour célébrer les autres stars de la course comme les vaches et les fromages !

Rod a quant à lui, eu la chance de traverser la Manche et d’applaudir les champions :

« J’ai été en France pour supporter les coureurs au bord des routes lors des étapes de Normandie, Bordeaux, Paris ainsi que Le Grand départ du Tour pendant mes deux jours de visite en Angleterre, en 2007. Je ne regarde pas beaucoup la télévision, mais je ne rate pas une étape du Tour. C’est captivant. Ma femme et mon jeune fils aiment regarder le Tour avec moi. Mon fils de six ans était supporter du Français Thomas Voeckler».

Ils vont vivre le Tour de France

820847582_7ee07cca5a_z

Ces deux passionnés de vélo et de la course ont eu envie de mener des projets.

Injera sera cette année en France pour visiter, grimper des cols et encourager le peloton. Elle espère également admirer des vaches, une passion pour elle.

« J’espère voir des cyclistes et des vaches. Nous serons à l’arrivée à Marseille après avoir fait notre petit tour de vélo, puis de nouveau à Tours, Lyon et Paris. »

Elle communiquera sans aucun doute sur le Tour et les Vaches « J’espère être sur le feu de l’action sur Twitter @Lesvachesdutour et tweeter pendant que je suis en France autant que je le peux. J’utilise aussi Instagram pour les photos et je mettrai à jour mon blog ».

Rod est sonneur de cloche en Angleterre, «  La course partira du Yorkshire en 2014 et nous avons de nombreuses églises et belles cloches à proximité des routes du Tour. J’ai lancé un projet visant à faire sonner les cloches du Yorkshire pour célébrer le Grand Départ en 2014. Vous en saurez plus à ce sujet sur Twitter @RodIsBike! »

Et vous, comment avez-vous découvert le Tour et quelles petites histoires gardez-vous de la Grande Boucle ?

Crédit Images
1. Tour de France 2013, official poster via velowire
2. Rod Ismay avec le maillot à poids du rouge de grimpeur, par Rod Ismay
3. Injera Vâches du Tour, par Injera Rufus
4. Le Tour à Londres, par Gordon Sagar via Flickr


Join the conversation

2 Comments




  1. Floriane Baldinger
    6 years ago

    Hi Florent,
    Le Tour de France m’a vraiment marqué pour la première fois lorsque j’avais environ 10 ans. J’ai eu la chance de les voir en vrai puisqu’ils sont passés dans mon village en Alsace. J’étais petite, mais c’était tellement impressionnant de pouvoir les voir si près de nous, c’était l’occasion de se rendre compte de la vitesse à laquelle ils roulent !! J’en garde un très bon souvenir !


  2. Florent Rols
    6 years ago

    Totalement d’accord Floriane! Le Tour de France marque au moins une fois l’enfance des jeunes Français. Mes premiers souvenirs du peloton et de la caravane remontent à mes 8-9 ans!
    Le Tour est pour moi synonyme d’un parfum estival unique et tellement relaxant.