Escapades
Share
Print article

Comment

Beautiful French villages: Saint-Paul-de-Vence Part 1

Beautiful French villages - Saint Paul de Vence - My French LifeJe voulais toucher le mythe du doigt, vérifier si ce petit village perché de la côte d’Azur méritait vraiment cette légende dorée.

Pour moi qui suis une passionnée d’art, l’escale s’avérait obligatoire. En effet, la commune pouvait s’enorgueillir d’avoir accueilli les plus grands : Picasso, Soutine et Chagall,qui y vécut près de vingt ans.

J’avais établi un programme : visiter la fondation Maeght, ensuite me promener dans les rues de la cité et déambuler au gré de mes envies et de mes découvertes.

Une nature verdoyante

La route escarpée serpente entre les palmiers, les lauriers et les orangers et bientôt j’atteins le terme de mon voyage : La fondation Maeght se dresse devant moi.

Julie Guégan - 25.11.13 - www.MyFrenchLife.org

Je suis surprise par ce vert qui m’accueille : des pelouses parfaitement entretenues, de grands pins qui exhalent une puissante odeur de sève ; ici le sud n’est pas aride. Un sentiment d’ordre et de calme s’empare immédiatement de moi, je respire profondément, je prends la mesure de cet instant parfait.

La fondation Maeght

Marguerite et Aimé Maeght ont voulu créer un lieu pour présenter l’art moderne et contemporain sous toutes ses formes. Peintres et sculpteurs ont collaboré à leur projet en créant pour eux des œuvres in situ. Le musée a été inauguré en 1964 par André Malraux (alors Ministre de la culture), accentuant ainsi la renommée artistique du village.

J’évolue dans ce magnifique environnement: à gauche une sculpture monumentale de Calder, à droite, élégamment dissimulée par un petit bosquet, je découvre une fontaine de Pol Bury : un jeu hypnotisant de lumière et d’eau.

DSC_0086

Je suis comme une enfant, je cours de découverte en découverte, et les lieux se succèdent dans une harmonie et une richesse inimaginable. La cour Giacometti avec ses silhouettes émaciées de bronze me glace le sang ; Giacometti me procure toujours cet effet là.

Julie Guégan - 25.11.13 - www.MyFrenchLife.orgJe lève les yeux pour chercher un peu de légèreté : au loin, la Méditerranée, majestueuse, se déploie. La vue est à couper le souffle. Je marche de bassins en fontaines, et j’atteins  enfin l’endroit fantasmé : le labyrinthe Mirò peuplé de sculptures et de céramiques.

L’endroit est joyeux, le grand artiste ne s’est pas pris au sérieux ici.

Je m’assois au bord de l’eau, je contemple ce musée insolite, le soleil de novembre darde ses rayons bienfaiteurs, je voudrais prolonger ce moment indéfiniment, garder en moi ce sentiment de bien-être  qui s’imprime profondément.

Je tourne la tête… Continuez ici.

1 | 2

Image credits:
All image © Julie Guégan.


Join the conversation

0 Comment