Escapades
Share
Print article

Comment

Découvrez la fée verte à l’Absinthe Salon de Sydney

MyFrenchLife™ - absintheLors d’une soirée à l’Absinthe Salon, l’unique bar d’Australie exclusivement consacré à l’absinthe, j’avais décidé de goûter l’absinthe que mon amie Gemma avait choisie, la ‘Libertine Originale‘. Ma première réaction : « J’ai l’impression de manger un couscous. »

Je l’avais joué classique avec la ‘François Guy‘, et les notes épicées de la ‘Libertine Originale’ me surprenèrent. Ma comparaison absurde n’était portant pas due à la fée verte ; comme tout le monde, je ne connaissais pas grand chose à l’absintheC’était sans compter sur L’Absinthe Salon et ses absinthes suisses, françaises, aux arômes de couscous et de fleurs.

Click here to read this article in english.

Un road-trip dans les distilleries françaises

L’Absinthe Salon, niché au cœur de Surry Hills, est l’aboutissement d’une passion pour l’absinthe cultivée avec une main experte par Gaye Valttila et son partenaire Joop van Heusden.

Pour Gaye, cette passion, non seulement pour le spiritueux en lui-même mais pour sa « richesse historique », trouve son origine dans le cinéma. « Dans ‘Dracula‘, il y a une très belle scène d’absinthe, avec les vrais objets, la vraie méthode. »¹

MyFrenchLife™ – Absinthe

L’aventure commença en 2001. Alors travaillant dans la publicité en Hollande, Gaye et Joop entendirent parler de la levée de l’interdiction de la fabrication d’absinthe en France.²

« On a juste mis les chiens dans la voiture et nous sommes allés en France et en Suisse faire le tour des distilleries. »

Premier arrêt : la distillerie Lemercier à Fougerolles, en Franche-Comté.

De retour à Sydney en 2005, Gaye et Joop avaient embarqué avec eux une bouteille de Lemercier 45 et une de Lemercier 75. Ils commencèrent par distribuer les absinthes Lemercier, ajoutant peu à peu de nouvelles marques à leur portfolio.

En 2009, grâce à la réforme du Liquor Act facilitant l’aménagement des petits bars en Nouvelle-Galles du Sud, ils ouvrirent l’Absinthe Salon, désormais proposant trente-deux absinthes différentes.

Gaye a son explication : « Nous étions au bon endroit au bon moment. » 

Le rituel de l’absinthe démystifié

MyFrenchLife™ – AbsintheDe retour un mercredi, je choisis la ‘Reverie’, de la distillerie Distillery Botanica, seule absinthe australienne du menu et l’une des préférées de Gaye. « Elle bat certaines des françaises », confie-t-elle.

Tandis que l’eau gouttait, les effluves d’absinthe s’échappèrent peu à peu et embaumèrent la pièce. L’alcool, se troublant, délivra la fée verte. Cet effet opalescent, appelé la louche, résulte du rituel de l’absinthe, maintes fois représenté dans la pop culture avec plus ou moins d’exactitude.

La préparation correcte se déroule ainsi : un sucre est posé sur une pelle (cuillère) au-dessus d’un verre rempli d’une mesure d’absinthe. De l’eau glacée est alors versée sur le sucre au goutte à goutte, sans aucun effet pyrotechnique – pur produit marketing et hérésie observée pour la première fois dans un bar de Prague fin des années 90. Le sucre n’est d’ailleurs pas obligatoire ; c’est juste une affaire de goût.

La vocation de l’Absinthe Salon

Fascinée par le côté énigmatique et incompris de l’absinthe dont la réputation a été faussée par des décennies de prohibition et de légendes urbaines, Gaye s’est embarquée avec Joop dans l’aventure de l’Absinthe Salon pour cette même raison : éduquer et encourager les gens, leur apprendre comment apprécier cet apéritif et étendre le réseau en Australie.

MyFrenchLife™ - Absinthe - Superieur

La dégustation de l’absinthe « devient une expérience sociale et un rituel. Il n’y a pas de cul-sec et pas de précipitation parce que ça prend du temps. » ³

Gaye souhaiterait que les gens se réunissent et ouvrent leurs propres bars à absinthe, mais ils auraient peur de l’engagement que cela représente. « Il faut que l’on trouve des gens originaux, comme nous. »

Absinthe Salon
87 Albion St, Surry Hills, Sydney, 2010
Du mercredi au samedi, 16h-20h

Avez-vous déjà goûté la fameuse fée verte ?  Partagez votre opinion dans les commentaires ci-dessous.

Traduit par Cécile Mazurier.
Références 
1. Dracula, dirigé par Francis Ford Coppola 1992.
2. ‘Drink for the absinthe-minded, par Michael Harden via Good Food.
Crédits images 
1. La fée verte veille à l’Absinthe Salon, par Cécile Mazurier.
2. Fontaines à eau, verres, et bouquets d’absinthe de l’Absinthe Salon, par Cécile Mazurier.
3. l’Absinthe Supérieure, par Victor Leydet, 1910 , via Wikipedia.
4. La scène de l’absinthe dans Dracula, via Fée Verte.


Join the conversation

0 Comment

You must be logged in to post a comment.

If you are not a member click here to signup now