Reportage + Société
Share
Print article

Comment

Français de l’étranger, Asie-CEI-Océanie – Législatives 2012 : Janick Magne, candidate Europe Ecologie Les Verts (1/3)

Emmanuelle Tremolet - Français de l'étranger, Asie-CEI-Océanie - Législatives 2012 : Janick Magne, candidate Europe Ecologie Les Verts (1/3) - Ma Vie Francaise - My French Life - www.MyFrenchLife.org

Janick Magne

Depuis la loi du 23 juillet 2008, les 1 594 303 millions de Français établis hors de France peuvent élire 11 députés de 11 circonscriptions. 

La candidate “Europe Ecologie Les Verts”  de la 11ème circonscription (Asie – Océanie) a bien voulu répondre à  nos questions.

Janick Magne, 59 ans, habite au Japon depuis 33 ans et enseigne le français à Tokyo. Elle est aussi coopératrice à Europe Écologie-Les Verts hors de France.

7148511731_27c029042f_b

Tout d’abord, pouvez-vous expliquer le rôle et l’importance de députés représentants les expatriés français, alors qu’il existe déjà des conseillers dans les pays disposant de consulats ?

Il faut savoir que 11 sièges de députés vont désormais être réservés en métropole à des représentants des expatriés français. Les conseillers à disposition des expatriés au sein de l’AFE (Assemblée des Français de l’Étranger) sont actuellement au nombre de 155 et ne viennent que deux fois par an en France. Ils travaillent en tant que bénévoles et ne sont défrayés que lors de leurs déplacements.

Ce qui sera nouveau, grâce aux députés représentant les Français expatriés, c’est que ces derniers seront obligés de rester en France une majeure partie de l’année afin de pouvoir assister aux séances de l’Assemblée Nationale. Ils devront, à certains moments, se rendre dans leurs circonscriptions afin de travailler en collaboration avec des conseillers dont les orientations politiques seront variées.

3877399315_7287886f0f_o

Le travail du député sera donc de rendre compte à l’Assemblée Nationale des préoccupations réelles des expatriés français et de s’appuyer sur le travail des associations locales.

Il faut donc distinguer deux missions principales attribuées aux députés représentants les expatriés français établis à l’étranger.

La première est un travail de représentation des expatriés et de leurs préoccupations. La seconde constitue une mission de préservation du patrimoine français afin d’éviter que le pays prenne des orientations malheureuses telles que le développement des OGM, le développement urbain incontrôlé, ou encore l’inertie face aux risques du nucléaire.

Qu’envisagez-vous de faire pour régler le problème de la double-imposition des expatriés français ?

Mon parti se positionne contre cette double-imposition et souhaite travailler avec Bercy afin de trouver un moyen de remédier à ce problème. En effet, vous savez que les Français expatriés viennent d’horizons sociaux très différents et ne disposent pas forcément de hauts revenus, donc nous nous devons de mener une action efficace sur cette thématique.

Bien entendu, il y a toujours une petite minorité qui cherche à dissimuler des hauts revenus à l’étranger, et même si elle ne représente qu’une très faible part des expatriés, nous souhaitons lutter contre ces fraudes à l’aide de mesures de prévention drastiques.

6999073460_74a85c3e2d_b

Que proposez-vous de faire pour aider les expatriés à éviter les escroqueries liées aux services juridiques, dans le cadre des demandes de visas de longue durée ?

Il est vrai que c’est un problème sérieux sur lequel nous devons travailler. J’ai moi-même expérimenté ce dont vous parlez car mon mari souhaitait obtenir un visa. En faisant appel à certains services juridiques, nous nous sommes rendus compte que l’on essayait de nous facturer un bon nombre de  services inutiles, dans la mesure où ils constituaient des démarches administratives simples que nous étions amplement capables de réaliser nous-mêmes.

6972911077_1e99fe1599_b

Nous souhaitons créer, avec les AFE (Assemblée des Français établis à l’Étranger) des guichets proposant un service d’aide permanent aux Français qui souhaiteraient s’installer à l’étranger.

Par ailleurs, nous souhaitons apporter une information complète au sujet des assurances maladies et des divergences juridiques entre les pays. En effet, chaque année 18 000 jeunes partent à l’étranger avec un visa working holiday et ignorent l’absence de couverture maladie au-delà d’une période d’environ 2-3 mois.

De plus, beaucoup de jeunes ignorent les risques juridiques qu’ils encourent par comparaison aux peines prévues par le système juridique français et nous nous devons de fournir une meilleure information sur ces sujets. Je tiens, d’autre part, à souligner la création d’une assurance au sein de la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) par Marie-Claire Guilbaud, conseillère à l’AFE, pour les jeunes détenteurs d’un working holiday.

La suite des questions dans le prochain article

Pour savoir comment voter hors de France, cliquez ici.

______
Image Credits:
1. Janick Magne, taken by Claire Gomolla
2. This is the vote! by Alexandre Roschewitz via Flickr
3. Flagpoles in the forecourt, by Stephen Edmonds via Flickr
4. Les Français du Japon contre le nucléaire, by EELV Asie via Flickr
5. Bannières EELV, by EELV Asie via Flickr



Join the conversation

0 Comment