Reportage + Société
Share
Print article

Comment

Français de l’étranger Asie-CEI-Océanie – Législatives 2012 : Thierry Mariani, UMP (1/2)

Emmanuelle Tremolet - Français de l'étranger Asie-CEI-Océanie - Législatives 2012 : Thierry Mariani, UMP (1/2) - Ma Vie Francaise - My French Life - www.MyFrenchLife.org

Depuis la loi du 23 juillet 2008, les 1 594 303 millions de Français établis hors de France peuvent élire 11 députés de 11 circonscriptions.

Thierry Mariani, candidat UMP aux élections législatives de 2012 dans la 11ème circonscription Asie-CEI (Communauté des Etats Indépendants)-Océanie est arrivé au second tour. Il affrontera le candidat PS Marc Villard. Thierry Mariani a accepté de répondre aux questions de My French Life.

Pourquoi vous présentez-vous à l’élection législative de 2012 pour représenter les Français d’Asie-CEI (Communauté des Etats Indépendants)-Océanie ?

Depuis 1993, j’ai accompli 4 mandats en tant que député. Je connais donc parfaitement les rouages de l’Assemblée nationale. J’ai toujours eu à cœur de servir mon pays, et cette volonté s’est notamment traduite par mon investissement auprès des Français vivant à l’étranger depuis maintenant plus de 12 ans. Durant mes différents mandats à l’Assemblée nationale, je me suis engagé en leur faveur pour qu’ils ne soient plus considérés comme des Français entièrement à part, mais des Français à part entière.

J’ai ainsi présidé pendant plusieurs années le groupe d’étude à l’Assemblée nationale sur les Français de l’étranger, et j’ai fait le choix de m’investir auprès d’eux au sein de ma formation politique (RPR puis UMP) il y a 12 ans.

En 2007, j’ai été le mandataire de Nicolas Sarkozy pendant sa campagne pour les questions liées aux Français expatriés. J’ai également porté avec lui la création des 11 nouveaux sièges de députés pour les Français de l’étranger.

A travers ma candidature, je souhaite aller plus loin dans mon engagement auprès de nos compatriotes, fort de mon expérience ministérielle et de ma connaissance de l’Assemblée nationale. J’ajoute à ce titre qu’un député, pour être efficace, doit avoir de l’expérience et doit être en mesure de peser dans le débat.

Les Français de l’étranger, s’ils me font confiance dans cette circonscription, peuvent être assurés qu’ils auront élu un député qui a déjà prouvé son efficacité et qui sera pleinement engagé dans la défense de leurs intérêts. Je rappelle que ma constance et ma rigueur au sein de l’hémicycle ont souvent été soulignées, puisque je fais partie à chaque fois de la liste des 50 premiers députés en termes d’activité dans les « classements » des parlementaires.

7367138382_60b0ab0319_o

Quel sera le rôle des députés des Français de l’étranger et comment vont-ils exercer leur mission ?

Le rôle des députés des Français de l’étranger sera prioritairement de faire davantage peser la voix de nos concitoyens établis hors de France dans le débat national. Au cœur de l’hémicycle, leurs représentants seront  plus à même de défendre leurs intérêts spécifiques, parfois éloignés de ceux des Français vivant sur notre territoire.

Je tiens à rappeler que la première génération des députés représentants les Français de l’étranger sera la plus importante. Si je suis élu, je ne compte pas faire de la figuration. Au contraire, je souhaite agir, rapidement et efficacement. J’ai une grande expérience de l’Assemblée nationale et j’ai été ministre.

Ma présence régulière à l’Assemblée nationale me permettra de peser de tout mon poids en faveur des Français établis hors de France, et facilitera la défense des dossiers qui leur tiennent à cœur. Je ferai donc en sorte de porter au mieux leur voix, car leurs préoccupations sont aussi importantes et légitimes que celles des Français établis sur notre territoire.

En ce qui concerne l’exercice de la mission, il est vrai que pour être efficace dans la défense des intérêts des Français établis hors de France, il est primordial d’être régulièrement en contact direct avec eux. C’est ce que je fais depuis de nombreuses années déjà, avant même que l’idée d’élire des députés pour représenter les Français de l’étranger n’ait vu le jour. J’ai logiquement à cœur de continuer d’aller à leur rencontre, afin d’échanger avec eux et de me tenir au courant de l’actualité et de l’évolution des problématiques auxquelles ils sont confrontés.

Lors de mes différents voyages, j’ai pu me rendre dans près de 40 pays de la circonscription. Je me suis d’ailleurs rendu en Australie avant le 1er tour au cours d’une tournée de 3 semaines, du 12 mai au 3 juin derniers, durant laquelle j’ai parcouru plus de 50 000 km. Celle-ci m’a amené dans 17 villes de la zone. Lors de ma venue en Australie, j’ai tenu 3 réunions publiques, à Melbourne, Sydney et Brisbane. A chacun de ces déplacements, j’ai pu constater et apprécier la manière dont les Français installés là-bas sont de formidables Ambassadeurs de notre pays, aussi bien sur le plan culturel qu’économique, mais aussi à travers les valeurs françaises qu’ils incarnent au quotidien.

Si je suis élu, outre mes déplacements réguliers dans les pays de la circonscription, je m’appuierai aussi sur de nombreux relais locaux et sur les moyens modernes de communication pour rester disponible. Je suis en effet convaincu qu’Internet représente un formidable outil pour échanger.

Je souhaite ainsi partager mon temps, chaque mois, entre l’Assemblée et chacun des pays de la 11ème circonscription, pour échanger avec nos concitoyens au sujet de leurs situations et de leurs préoccupations respectives.

Le fait que je ne réside de manière permanente dans aucun des pays des la 11ème circonscription constitue un atout pour une juste représentation de l’ensemble des Français de la circonscription : c’est la garantie qu’aucun pays ne sera privilégié par rapport à un autre et cela me permettra de garder le recul nécessaire à la prise de décision juste et à l’efficacité.

La suite des questions dans le prochain article

Pour savoir comment voter hors de France, cliquez ici.
______
Image Credits:
1.  Portrait de Thierry Mariani via www.thierrymariani.fr
2. L’Assemblée nationale française via www.lyonne.fr



Join the conversation

0 Comment