Mode + Beauté
Share
Print article

Comment

Portrait du ‘roi de Paris’ : Yves Saint-Laurent

Yves Saint-Laurent - www.MyFrenchLife.org« Un jour j’aurai mon nom en lettres de feu sur les Champs-Elysées. »

Voici ce qu’avait dit Yves Saint-Laurent, encore tout jeune au cours d’un repas de famille. Quelques années plus tard, nous ne pouvons que reconnaître que cet adolescent de talent avait raison.

Assistant de monsieur Christian Dior, puis directeur artistique de la maison, ce génie timide a su donner libre court à ses envies en créant sa propre maison de haute couture.

Visionnaire et provocateur, cet amoureux des femmes a su les sublimer et leurs donner accès à la liberté vestimentaire. Du tailleur au smoking en passant par des robes trapèzes, Saint-Laurent inventera le vestiaire de la femme moderne.

Click here to read this article in English.

Les débuts du petit Yves

Né à Oran en Algérie, c’est là-bas que le petit Yves passera tout son enfance au sein de la maison familiale. Enfant sensible et très aimé par les siens, il garde d’excellents souvenirs de cette époque, qui fut sans hésiter la plus heureuse de sa vie.

Bien entouré par la gente féminine, sa sensibilité pour la mode fait très vite son apparition. A tout juste trois ans il fit changer l’une de ses tantes, car il n’aimait pas la tenue qu’elle portait, se souvient sa maman.

Des débuts précoces me direz-vous ? Certes, mais cet amour pour la mode va se révéler être sa raison de vivre. Dessinateur de talent, fasciné par l’univers de la mode, il va demander conseil à un homme qui se révèlera être l’élément déclencheur de sa carrière : Michel de Brunhoff.

Yves Saint-Laurent - www.MyFrenchLife.orgDe de Brunhoff à Dior

Nous sommes en 1953, la maman d’Yves demande à un de ses amis d’organiser une rencontre avec Michel de Brunhoff, rédacteur en chef de Vogue France.

Brunhoff va être stupéfait et épaté par le coup de crayon de ce jeune homme de dix-sept ans, qui lui rappelle fortement le coup de crayon d’un autre : son ami et créateur français, Christian Dior.

Il va faire ce qu’il n’avait jamais fait auparavant : aller donner en mains propres les croquis d’Yves à Christian Dior.

Dior ne peut que constater le talent de ce jeune homme et décide d’engager Yves comme son assistant. Quelques années plus tard il se verra nommé directeur artistique de la maison Dior, faisant de lui l’un des plus jeunes directeur artistique.

Des années Dior à la maison Yves Saint-Laurent

Après plusieurs années chez Dior, où ses créations alliant simplicité et fluidité avaient été fortement appréciées, il décida de lancer sa propre maison de haute couture.

En 1962, le public français découvrait les initiales dorées de la maison Yves Saint-Laurent, créées en association avec son partenaire Pierre Bergé.

Yves Saint-Laurent - www.MyFrenchLife.org

Loin de la mode de l’époque, Saint-Laurent se veut avant-gardiste. Il souhaite sortir des sentiers battus.

La preuve avec cette phrase concernant sa collection Mondrian :  « j’en avais marre de faire des robes pour des milliardaires blasées. »

Mélange d’influences, de matière et également de genre, puisque Saint-Laurent s’inspira énormément de la garde-robe masculine.

Six ans après sa mort, ce révolutionnaire du vestiaire féminin reste et restera présent dans la vie de chaque femme au travers de ses œuvres.

Et vous, que pensez-vous des créations YSL ? Partagez votre opinion dans la boîte de commentaires ci-dessous.

Références:
1. Documentaire sur la carrière du créateur.
2. Biographie d’Yves Saint-Laurent par Laurence Benaïm.
3. Article ‘Hommage à Yves Saint-Laurent’.
4. Fondation Pierre Bergé & Yves Saint-Laurent.
Image credits:
1. YSL travaillant pour Dior, Carl Guderian via Flickr.
2. Robe de cocktail Yves Saint-Laurent pour Dior, de Wikipedia.
3. Robe YSL, de Wikipedia.


Join the conversation

0 Comment