Share
Print article

Comment
Arts + Culture

Louise Weber ou ‘La Goulue’: ma femme française la plus inspirante

Reader Contributions
This article was contributed by reader-member Gerard Lewis-Fitzgerald following a discussion in our ‘le Bulletin’ member newsletter about inspiring French women. You too can provide the occasional article or suggest article topics as a member of MyFrenchLife™ – MaVieFrançaise®.
To become a member make sure that you sign up! See the red button top right of this site.

MyFrenchLife™ - Inspiring Women – Reader contributions – header – MyFrenchLife.org

Je ne rappelle pas trop le moment où j’ai vu pour la première fois le surnom de Louise Weber – La Goulue. Ce fut peut-être sur une affiche de Toulouse-Lautrec qui montrait cette danseuse audacieuse du Moulin Rouge quand la Belle Époque battait son plein. Ou bien, ce fut dans les paroles d’une chanson de Roxy Music qui invitent l’auditeur à se régaler une visite au cabaret célèbre:MyFrenchLife™ – MyFrenchLife.org – Louse Weber – La Goulue – Henri de Toulouse-Lautrec – Moulin Rouge – cancan – Toulouse Lautrec painting

“If you feel blue / Look through Who’s Who / See la Goulue […]”

Click here to read this article in English

Pourquoi ‘La Goulue’?

De toute façon, je ne comprenais pas au début ce nom; pour autant que je susse, c’était le nom d’un cabaret. Plus tard, j’ai découvert à quel point j’avais eu tort lorsque je faisais de la recherche sur la Belle Époque. “Ah, c’était une danseuse!”

Ensuite, j’ai appris l’origine du surnom. Il s’agissait de l’habitude espiègle de Weber de vider les verres des clients quand elle passait à leurs tables. L’on se serait souvenu facilement d’elle à cause de cette audace! Certains clients (les plus pingres), ayant payé cher leurs verres de champagne, auraient protesté, alors que d’autres auraient voulu que l’artiste vienne à leurs tables leur piquer les boissons. (Louise a dû être insensible aux gueules de bois, vu qu’elle avalait tout un mélange grisant de boissons!)

La vie de Louise Weber

MyFrenchLife™ – MyFrenchLife.org – Louse Weber – La Goulue – Henri de Toulouse-Lautrec – Moulin Rouge – cancan – dancing

Le plus remarquable, selon moi, c’est sa carrière haute en couleur, durant laquelle Weber a changé de métier plusieurs fois. Née en 1866 en Alsace dans une famille juive, elle a travaillé dans la blanchisserie de sa mère à Clichy. Même à l’âge de seize ans, voulant se faire admirer aux petits bals de banlieue, elle raffolait d’emprunter des robes aux clientes! À ces soirées, on remarquait inévitablement Mademoiselle Weber. De plus, elle profitait de ses connaissances du ‘beau monde’, surtout des vedettes de la danse comme Grille d’égout et Céleste Mogador qui ont donné gentiment à Louise des leçons de danse.

Une carrière intéressante

MyFrenchLife™ – MyFrenchLife.org – Louse Weber – La Goulue – Henri de Toulouse-Lautrec – Moulin Rouge – cancan – posterC’est grâce aux frères Zidler que Louise a été lancée dans le Cancan, la danse frénétique nommée également le Grand Quadrille. C’est la Goulue qui l’a transformée en quelque chose de plus excitant.

Louise a lié amitié avec le peintre Pierre-Auguste Renoir. Par conséquent, elle a trouvé un débouché en supplément: celui de modèle d’artiste et de photographe.

Au Moulin Rouge, Weber a fait la connaissance de son futur cavalier, Jules Renaudin, surnommé Valentin le Désossé, à cause de sa souplesse en dansant. (Lautrec les a peints dans différentes affiches.) Mais Louise en est venue à lui voler la vedette, montant en haut de l’affiche et devenant le synonyme de ‘Cancan’ et de ‘Moulin Rouge’.

La Goulue: dompteuse de lions et soignant des animaux

Malheureusement, sa carrière a décliné. Louise Weber a néanmoins témoigné de qualités honorables. À la suite d’une période de travail comme dompteuse de lions et ayant perdu son fils chéri Simon-Victor, mort à l’âge de 27 ans, elle est devenue malade, obèse et accro à l’alcool.  Elle vivait alors dans une vieille roulotte près du marché aux puces de Saint-Ouen. Cependant Louise a recueilli des animaux de cirque âgés et malades, ainsi que de nombreux chiens et chats, afin de les soigner tous! Elle a donc été la première célébrité à s’intéresser à la cause des animaux! (Sur ce plan, elle me fait penser à Brigitte Bardot!)


Avez-vous vu le Moulin Rouge? Qu’est-ce que vous en pensez? Dites-nous dans les commentaires!


Image credits:
1. ‘Henri Toulouse-Lautrec: La Goulue arriving at the Moulin Rouge (1892)’, Toulouse-Lautrec, Henri de via Wikimedia
2. ‘La danse au Moulin-Rouge ou La Goulue et Valentin le désossé’, Jean Boechat via Flickr, ‘La Goulue’, Pimbrils via Wikimedia
3. ‘Moulin Rouge: La Goulue’ Henri de Toulouse-Lautrec via Wikimedia 


Join the conversation

0 Comment