Gastronomie
Share
Print article

Comment

Les douceurs de la street food française à Melbourne

Cécile Mazurier - Les douceurs de la street food française à Melbourne - My French Life - Ma Vie Francaise - www.myfrenchlife.org.jpg

This article is in French. Click here to read the English version. 

Pizzas, souvlakis, sushis, dim sums. Le CBD de Melbourne n’est pas bien grand, pourtant on se croirait à ‘l’exposition universelle’¹ de la cuisine de rue. Le paysage culinaire manque cependant parfois d’un peu de douceur alors si vous tombez en chemin sur La Petite Crêperie au coin de Swanston St et Lt Collins St ou Waffles On sur Degraves St, même en retard au bureau, il n’y a aucune raison de ne pas vous arrêter.

Rien de mieux que la cuisine de rue pour caler une petite faim, éponger une gueule de bois, satisfaire sa gourmandise ou casser la monotonie d’un trajet au boulot. Le principe est simple : un minimum d’ustensiles, facile et rapide à préparer et à manger (pour le pot-au-feu dans le métro, on repassera) et bon marché. Si la France aime ses repas pris à table, elle possède aussi sa cuisine de rue, avec présent à l’appel le sandwich jambon-beurre, les marrons grillés, les crêpes et autres gaufres.

8155918512_9964c99755_o

Traditionnellement, les crêpes et gaufres sont des mets hivernaux (essayez le chocolat sur une gaufre chaude par 30°C). Et traditionnellement, ni l’une ni l’autre ne sont françaises (la gaufre est belge et la crêpe bretonne, et la Bretagne, c’est un monde à part). Il n’empêche, c’est pas comme si novembre était chaud à Melbourne et toutes deux occupent une place de choix chez les Gaulois lors des festivités des mois de février et mars² et sur les plages de la côte Atlantique en été.

Histoire de jouer le jeu jusqu’au bout, j’ai choisi un après-midi pluvieux à Melbourne avant de me rendre au travail pour m’empiffrer de sucre.

La Petite Crêperie : la Bretagne à emporter

8155888577_e5ef220ae7_o

Une crêpe n’a pas trente-six tâches à remplir. Souple, délicatement sucrée et croustillante sur les bords, c’est tout ce qu’on lui demande. Ainsi que d’être pourvue d’un cône en carton pour recueillir le chocolat coulant, car oui, ça va déborder (mais c’est ça aussi la bouffe de rue, s’en mettre plein les doigts). Et tout y est, à La Petite Crêperie.

Vous hésitez devant la carte ? A côté des classiques sucre/citron et confiture, il faut présenter la plus populaire du lycée, la crêpe au caramel beurre salé. $5 les amis ! $5 seulement pour du caramel fondu maison généreusement étalé qui dégouline jusqu’au fond du carton à lécher avec (ou sans) les doigts. Ou une crêpe flambée au Grand-Marnier. Mettre le feu à la bouffe, du sensationnel à la Bretonne.

Cnr Little Collins st & Swanston st, Melbourne

Waffles On : des gaufres belges à la mode de Reims ?

Dans un coin de Degraves St, entre des graffitis tombant en miettes et une allée sordide, se trouve votre salut. Ce n’est pas compliqué à trouver, il y a l’écharpe du stade de Reims accrochée au mur. Et ce n’est pas quelque chose que l’on voit partout à Melbourne !
8155918722_8f317dac4d_o

La gaufre comme je l’aime, elle doit être dorée, légère, croustillante, et le sucre glace s’engouffrer dans chacune des vingt alvéoles pour se répandre partout sur le museau quand on croque dedans. À Waffles On, je les préférerais certes un peu plus légères mais laissez-moi vous dire que pour $4, c’est une sacrée affaire. Et ils ont de l’Orangina.

On ne pouvait imaginer meilleure ville australienne que Melbourne (à part Hobart peut-être) pour accueillir cette décadence culinaire. Avec le temps qui fait sa ménopause et 23% des frogs d’Australie y ayant trouvé refuge, les yeux fermés, j’y croirais presque… Jusqu’au moment fatidique où j’entends au loin un « Hey luv’ how ya doin’ ? ». L’aisance et la simplicité des Australiens s’accordent bien avec ces gaufres.

Shop 9, Degraves st, Melbourne

Références :
1. Non, l’exposition universelle de cuisine de rue n’existe pas. À part dans mes rêves.
2. Les crêpes sont devenues un met typique lors de deux célébrations en France, la Chandeleur en février, et chaque Mardi-Gras (avec les gaufres).


Join the conversation

0 Comment