Vie Française
Share
Print article

Comment

30 signes qui prouvent que vous devenez de plus en plus Français

areyoufrenchyet

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes très probablement un amoureux ou un curieux de la vie à la française.

Pour ceux qui ont eu la chance de passer du temps dans l’Hexagone (peut-être un peu trop !), vous avez peut-être adopté des bizarreries et habitudes du monde francophone sans même vous en être rendu compte. De retour au pays, vous les avez intégrées dans votre quotidien et vous ne les considérez même plus comme des habitudes étranges : bref, vous êtes devenus un peu plus Français (ou Française).

Sans plus de cérémonie, voici 30 signes qui prouvent que vous devenez de plus en plus Français ou Française :

Click here to read this article in English.


A L’ECRIT

MyfrenchLife™ -becoming more french - cursive writing - plus français1. Votre écriture a changé.
L’écriture française est jolie – ou bien c’est la langue. Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez vous empêcher d’appliquer des courbes à vos lettres.

2. Vous ne considérez plus le papier quadrillé comme étrange.
Vous voyez plutôt cela comme un défi de la propreté.

3. Vous prenez l’écriture d’une lettre comme un jeu de logique et d’esprit en soi.
La torture des terminaisons formelles vous paraît presque amusante.

4. Vous n’arrivez plus à taper sur le clavier QWERTY.
Pourquoi n’y a-t-il pas d’espace avant les points d’exclamation et d’interrogation ! Et où est passée la touche M, hein ?

POUR SALUER

5. Vous dites « bonjour » et « au revoir » à tous, y compris le conducteur du bus.
La politesse n’a pas encore disparu, et c’est tant mieux !

6. Vous considérez que 17h c’est déjà le soir.
Il est parfaitement acceptable de dire « bonsoir » à ce moment de la journée.

7. Vous arrêtez d’étreindre les gens et maîtrisez parfaitement l’art de faire la bise.
Cette habitude ne vous quitte plus depuis votre retour.

8. Vous savez que pour demander quelque chose à quelqu’un, vous allez invariablement commencer votre demande par « excusez-moi ».

9. Vous ne gloussez plus quand vous voyez les hommes se faire la bise.

POUR MANGER

10. Vous trouvez que 18h30 est une heure complètement incongrue pour dîner.
Comment pouviez-vous manger aussi tôt auparavant ?

MyFrenchLife™ - becoming more French - cheese - plus français

11. Vous utilisez le pain comme un couvert à part entière pour manger. 
Quelle polyvalence !

12. Vous avez besoin de fromage – un peu comme on a besoin d’oxygène.

13. Vous appréciez les longs déjeuners avec plusieurs plats.

14. Vous savez qu’il est impossible de trouver un café au lait.
Pour les bleus : ne commandez pas « un café » quand vous voulez quelque chose qui ressemble à l’humble flat white de chez vous. Vous auriez un espresso.

POUR SE DEPLACER

15. Vous pensez qu’il faut prendre un weekend pour aller à un lieu situé à quelques kilomètres de chez vous.

16. Vous marchez sur le côté droit du trottoir.
Ça semble naturel.

17. Vous regardez de droite à gauche avant de traverser la rue.
Cette habitude est plutôt dangereuse à vrai dire !

18. Vous êtes expert dans l’art de trouver les plaques de rue fixées aux bâtiments.

19. Vous ne sourcilliez plus quand il y a une grève (de métro).
La barbe !

DSC_0031

A L’ORAL

20. Vous êtes imbattable sur les équivalences de niveau entre le système scolaire français et le vôtre.

21. Votre anglais sonne grammaticalement français.
« Close the light » ou « I’m here since three years »: ah bon? Ces phrases ne sont pas correctes ?

22. Vous rêvez en français.

23. Vous connaissez un peu d’argot et de verlan.
Et pas seulement « McDo » pour « McDonald’s », vous êtes plus chébran que ça !

24. Vous vous surprenez à jurer plus souvent.
Et ça vous arrive quand vous parlez anglais.

25. Vous employez les mots « trop bien » sans cesse.
A la française quoi !

26. Vous prononcez des mots anglais avec un accent français.
Vous avez juste envie de vous intégrer.

27. Vous savez  utiliser le mot « terrible », même quand il s’agit de parler d’une chose géniale !

28. Vous savez qu’il est acceptable de répondre à une question par un haussement d’épaules ou une moue dubitative.
Vous pouvez ainsi avoir une conversation en français sans même prononcer un mot.

29. Vous trouvez ça mignon d’appeler quelqu’un ma « puce » ou mon « chou ».

30.  Le prénom Fanny ne vous fait plus rire.


Avez-vous pris une de ces 30 habitudes ? Dans quelle mesure êtes-vous devenu(e) plus Français(e) ? Laissez vos commentaires ci-dessous !


Image credits:
1. & 4. © Hannah Duke.
2. IMG_5339 by Pascal Klein, via Flickr.
3. Via Unsplash.


Join the conversation

1 Comment

You must be logged in to post a comment.

If you are not a member click here to signup now


  1. Profile photo of Gerard Lewis-Fitzgerald
    Gerard Lewis-Fitzgerald
    11 months ago

    1. Votre écriture a changé.
    Ayant lu un livre écrit par une Australienne dont le mari a dû muter à Paris pendant deux années pour le travail, je pense à l’institutrice d’une école parisienne qui, un jour, a reprimandé la fille ainée de cette femme d’avoir une écriture ‘cochonne’. Joli, ça! Oui, la petite a appris à écrire les caractères reliés (cursifs?) mais non sans se faire insulter par ce dragon.

    5. Vous dites « bonjour » et « au revoir » à tous, y compris le conducteur du bus.
    Et comment vous sentirez-vous si, un jour en montant dans votre bus, un conducteur remplaçant vous dévisage et dit: “What’s that mean when it’s at home” / ou plus brutalement “Speak English!”

    7. Vous arrêtez d’étreindre les gens et maîtrisez parfaitement l’art de faire la bise.
    On arrive à faire ça de plus en plus en Oz. Mais seulement certains tiennent à le faire. Et qu’est-ce qu’il y a de mauvais si on étreint un[e] ami[e] dans ses bras? Je suis content de voir ça entre mecs … mais pas tous. Certains sont calins / affectueux … d’autres: pas question. Les coutumes évoluent ici: autrefois ça faisait tellement ‘pouf’ – actuellement, on est moins coincé. On n’a qu’à considérer les footballeurs AFL etc., qui s’étreignent / se serrent dans les bras après avoir marqué chaque but.
    Mais la bise … enfin ça fait un peu “mouah-mouah” à l’américaine, dahling! (C’est-à-dire le ‘air kiss’) Là, on ne fait qu’effleurer la peau des joues. Une vraie bise ou s’embrasser pour de vrai, ben il s’agit d’utiliser les lèvres, non?

    21. Votre anglais sonne grammaticalement français.
    Perso, je ne veux jamais donner l’impression aux autres que je suis illettré ou peut-être ‘métèque’ (mot moche, en tout cas).

    26. Vous prononcez des mots anglais avec un accent français.
    Quoi?! Alors, à en croire ce que vous affirmez ici, si on est obligé de prononcer une phrase pleine de mots d’origine anglo-saxonne, comme:
    “I have a great holiday house, ça sonnerait comme: “Aille affe un grette olidé aousse”?

    28. Vous savez qu’il est acceptable de répondre à une question par un haussement d’épaules ou une moue dubitative.
    Oui, oui, continuez à faire justement ce dernier geste et quelqu’un vous dira en bonne mémé bienveillante: “If the wind changes, your face’ll stay like that!!”

    30. Le prénom Fanny ne vous fait plus rire.
    Hm, les Ricains n’ont pas de problème en ce qui concerne ‘Fanny” – pour eux,c’est le derrière. Moi, je serai peut-être tenté de rire si une Française se présente, disant que son prénom est “Minge”! (Mais peu probable sur le plan linguistique, je crois.)